dj.mpmn-digital.com
Nouvelles recettes

10 choses que vous ne saviez pas sur le diaporama de Gin

10 choses que vous ne saviez pas sur le diaporama de Gin


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Le gin est l'un des spiritueux les plus complexes que nous apprécions et a une histoire des plus intrigantes

Le soi-disant "bathtub gin" — fait maison spiritueux façonnés dans des conditions d'amateur (parfois littéralement dans des baignoires) - qui ont été fabriqués aux États-Unis pendant Interdiction eu des effets dangereux, voire mortels. - effets physiques, car il contenait souvent du méthanol toxique. À la suite de la consommation de cannettes de mauvaise qualité et de contrebande, les gens étaient aveuglés et parfois tués.

Baignoire-gin

Le soi-disant "bathtub gin" — fait maison spiritueux façonnés dans des conditions d'amateur (parfois littéralement dans des baignoires) - qui ont été fabriqués aux États-Unis pendant Interdiction eu des effets dangereux, voire mortels. À la suite de la consommation de cannettes de mauvaise qualité et de contrebande, les gens étaient aveuglés et parfois tués.

Courage hollandais

Le terme « courage hollandais » a été inventé par les Britanniques pendant la guerre de Trente Ans. Les soldats britanniques ont vu les forces néerlandaises auxquelles ils étaient confrontés sur le champ de bataille en train de boire genièvre pour remonter le moral avant de se lancer dans la bataille. Les résultats ont dû être impressionnants, car les Britanniques ont décidé de s'approprier l'esprit.

Chaque Gin est Divers

Les plantes naturelles distinguent le gin de son homologue, Vodka. Certains gins ont aussi peu que trois ou quatre saveurs botaniques tandis que le Écossais gin Botanist en a 22 ! Alors que le genévrier est une constante, les autres agents aromatisants du gin vont du concombre à la rose (Hendricks) à la lavande (Aviation) à la citronnelle et au poivre noir (Bombay Saphir Est). Il n'y a pas deux gins identiques, ce qui rend l'esprit très éclectique.

Le gin vient de Hollande

Le gin a été inventé, tout comme le genièvre (le mot néerlandais pour genévrier), en Hollande au XVIIe siècle, bien qu'il s'identifie surtout aux Anglais après qu'ils l'aient adopté. Il faudra encore 150 ans aux Britanniques pour développer leur propre style, Gin de Londres.

Gin-tonic

Vous ne pouvez pas vous tromper avec un gin tonic parfait. Apparemment, les médecins des années 1700 ressentaient la même chose, car cette boisson était a inventé et prescrit aux patients comme remède contre le paludisme. Quinine, l'ingrédient qui contribue au goût distinctif de l'eau tonique, a été utilisé pour traiter la maladie. À lui seul, c'était affreux, alors le sucre, le gin et l'eau gazeuse sont entrés dans le mélange, créant ainsi la portion non alcoolisée de la bien-aimée. Gin-tonic.

La malédiction du gin

Au milieu des années 1700 en Angleterre, avec un gin de qualité inférieure disponible à bas prix, un tollé général s'est élevé. Tout le monde avait un accès facile à l'intoxicant, dont enivrant les effets ont favorisé l'effondrement social, avec une augmentation des maladies et de la criminalité, y compris la prostitution et le meurtre. Le gin était le crystal meth de son époque. Une représentation vivante du problème est l'estampe de 1751 intitulée "Gin Lane", par l'artiste anglais William Hogarth, dépeignant la misère dans un quartier peuplé de pauvres de Londres, leur vie ruinée par la dépendance au gin. Le Gin Act de 1751, dont l'adoption a été stimulée au moins en partie par l'illustration de Hogarth, ainsi que les premiers règlements, ont sévèrement restreint la vente de l'alcool, et l'engouement pour le gin a quelque peu diminué.

Consommation internationale

Le Royaume-Uni, patrie d'adoption du gin, est le plus grand exportateur de gin au monde, répondant à la demande dans 139 pays. Le Philippines est le plus grand gin au monde marché, suivis des États-Unis puis Canada et Espagne.

Baies de genièvre

Le fort goût de pin du gin est dû à ce qu'on appelle genévrier baies. Ce ne sont pas de vraies baies, mais des graines de cônes femelles, avec des écailles charnues fusionnées qui donnent l'apparence d'une baie. D'autres ingrédients communs incluent la coriandre, le zeste d'agrumes et gousses de cardamome, entre autres aromatiques.

Utilisations médicinales

Dans les années 1600, on croyait que le gin avait des pouvoirs de guérison. Les pharmacies néerlandaises vendaient le spiritueux comme médicament à base de plantes pour traiter les maladies des reins et de l'estomac, la goutte et les calculs biliaires, entre autres maladies physiques.

Sur mesure pour les cocktails

Le gin est l'ingrédient essentiel de ces cocktails classiques tels que le gin et le tonique, le Martini (les puristes vous diront qu'il doit être fait avec du gin, jamais de la vodka), le Vrille, le Tom Collins, le Salty Dog et le Negroni.


15 choses que vous ne saviez probablement pas sur la sauce Tabasco

La petite bouteille en verre est un incontournable des tables de restaurant, mais que savez-vous vraiment de la sauce au poivre omniprésente ?

1. Cette nuance emblématique de rouge Tabasco est entièrement naturelle, et c'est plus que juste pour le spectacle.

Les piments Tabasco qui composent la majeure partie de la «sauce rouge originale» subissent une série de changements de couleur avant d'atteindre la saveur et la chaleur maximales. Depuis des débuts modestes en tant que petites gousses vertes, les poivrons font une longue randonnée colorée, virant d'abord au jaune, puis à l'orange, et enfin au rouge profond et caractéristique qui signale le moment de la cueillette. Les cueilleurs inexpérimentés qui n'ont pas encore cultivé un œil pour le rouge parfaitement mûr disposent d'une aide pratique pour éviter de cueillir prématurément, appelé "le petit batôn rouge", une petite cheville en bois peinte dans la seule nuance de rouge qui compte.

2. La sauce Tabasco est une affaire de famille.

Un produit si largement distribué ne semble pas vraiment être le produit d'une petite entreprise locale, mais les racines de Tabasco sont liées à un seul endroit et à un seul arbre généalogique. En 1868, Edmund McIlhenny a planté sa première récolte de poivrons sur l'île d'Avery, en Louisiane, 140 ans et cinq générations plus tard, ses propres descendants écrasent les descendants de ces poivrons.

3. Les trucs chauds sont populaires presque partout.

Bien que la recette ne change pas, l'étiquetage le fait : avant d'emballer le produit pour les commandes internationales, la McIlhenny Company traduit sa liste d'ingrédients en 22 langues et dialectes. Les bouteilles correctement étiquetées sont ensuite expédiées dans 180 pays et territoires, et ce, en continu.

4. Les précieuses graines de poivre ont leur propre coffre-fort de banque désigné.

La croissance des cultures est intrinsèquement imprévisible, de sorte que la McIlhenny Co. se méfie naturellement de mettre tous ses œufs dans le même panier. Une fois que les meilleures plantes de la récolte d'une saison ont été sélectionnées comme source des graines de l'année suivante, les graines de poivron séchées sont stockées à deux endroits - l'un d'eux dans un coffre-fort de banque locale - pour s'assurer que même en cas de, disons, météo- catastrophe liée, il y aura encore beaucoup de piments pour tout le monde.

5. Même le sel est exclusif.

Les fabricants de sauce Tabasco ne s'abaisseraient jamais au sel ordinaire acheté en magasin! Non, les occupants d'Avery Island extraient le sel nécessaire pour faire vieillir les piments en purée des mines situées directement sous l'île elle-même - on parle d'intégration verticale.

6. Le nom « Tabasco » est d'origine mexicaine, bien que tout ce qui soit au-delà soit incertain.

Avant que le mot TABASCO ® ne soit stylisé en majuscules suivi d'un symbole de marque déposée, le nom désignait simplement un état mexicain particulier. Diverses histoires étymologiques existent pour le mot avant qu'il ne devienne un nom de lieu : le site officiel de la sauce Tabasco prétend qu'il signifiait à l'origine soit « endroit où le sol est humide » ou « lieu du corail ou de la coquille d'huître. » D'autres histoires suggèrent que c'était le nom d'une rivière, une expression maya signifiant « notre seigneur des huit tigres » ou une expression nahuatl pour « terre inondée ». Aujourd'hui, il est surtout synonyme de sauce piquante en dehors du Mexique.

7. La sauce Tabasco était à l'origine emballée dans des bouteilles d'eau de Cologne.

Lorsque l'entrepreneur entreprenant Edmund McIlhenny a décidé pour la première fois d'emballer sa sauce bien-aimée, le récipient qui lui semblait le plus approprié était une bouteille d'eau de Cologne usagée. Bien que ses amis et sa famille n'aient pas semblé s'inquiéter des traces d'alcool et de parfum qui auraient pu persister, c'est probablement pour le mieux que McIlhenny a pensé à commander une cargaison de «bouteilles d'eau de Cologne» flambant neuves avant de verser la sauce pour la distribution commerciale.

8. Si c'est assez bon pour Sa Majesté, c'est assez bon pour n'importe qui.

Tabasco semble être la sauce piquante de choix de la reine Elizabeth II. En 2009, la McIlhenny Company a reçu un mandat officiel de nomination la désignant comme fournisseur officiel de la maison royale britannique. Il a également servi à bord d'Air Force One.

9. Il y a un niveau de chaleur pour tout le monde.

Le rouge d'origine varie d'environ 2500 à 5000 unités sur l'échelle de Scoville, qui mesure la chaleur apparente d'une substance. La sauce habanero jette des piments plus forts dans le mélange, tandis que les variétés restantes – chipotle, ail, jalapeño, « doux et épicé » – sont toutes à différents niveaux de douceur.

10. Les rations de l'armée ne seraient pas les mêmes sans elle.

L'armée américaine a inclus la sauce Tabasco dans ses repas prêts-à-manger (MRE) depuis les années 1980, pour lesquels de nombreux soldats ont sans aucun doute été reconnaissants. L'armée britannique a depuis traité ses propres militaires avec de la sauce Tabasco dans leurs rations.

11. Les astronautes l'adorent aussi.

Comme si les repas préemballés et réhydratés n'étaient pas assez mauvais, l'une des tristes vérités des voyages spatiaux est que les astronautes en mission verront inévitablement leur sens du goût s'affaiblir. Pour compenser la qualité généralement médiocre de leurs repas, les astronautes sont connus pour empiler la sauce Tabasco.

12. Les barils utilisés pour vieillir la purée de poivre ont eu une première carrière ivre.

Les fûts de chêne dans lesquels la future sauce Tabasco traîne jusqu'à trois ans tout en acquérant ses subtilités de saveur sont réutilisés à partir de leur utilisation d'origine comme réceptacles pour le whisky Jack Daniel's Tennessee. Bien sûr, la couche supérieure de bois est d'abord retirée des barils pour minimiser le risque d'un lot accidentellement alcoolisé de Tabasco.

13. Le bouchon de la bouteille servait un but précis.

Les clients du XIXe siècle d'Edmund McIlhenny n'étaient pas habitués à l'idée d'une « sauce piquante », et ils étaient donc trop généreux avec leur utilisation. Après s'être brûlé la langue, ils se sont plaints que le truc était "trop ​​chaud". McIlhenny a ensuite attaché un haut de style arroseur aux bouteilles pour forcer les gens à en utiliser moins (et arrêter de s'en plaindre).

14. Il est possible d'acheter un pot entier de sauce Tabasco.

Le plus grand récipient de sauce Tabasco disponible dans le commerce est un gallon entier normalement commercialisé dans les points de restauration - mais si vous pouvez en acheter un pour votre consommation personnelle, personne ici ne vous jugera pour cela.

15. Il y a tout au Tabasco.

Vous l'appelez, la société McIlhenny a probablement trouvé un moyen d'y intégrer son condiment signature : maïs soufflé, sauce à steak, mayo, moutarde, cornichons, Spam, Slim Jims, chili, chocolat, etc. Au Tabasco Country Store sur Avery Island, il y a même de la crème glacée au Tabasco. Au-delà de cela, il est probablement préférable de tracer la ligne.


15 choses que vous ne saviez probablement pas sur la sauce Tabasco

La petite bouteille en verre est un incontournable sur les tables des restaurants, mais que savez-vous vraiment de la sauce au poivre omniprésente ?

1. Cette nuance emblématique de rouge Tabasco est entièrement naturelle, et c'est plus que juste pour le spectacle.

Les piments Tabasco qui composent la majeure partie de la «sauce rouge originale» subissent une série de changements de couleur avant d'atteindre la saveur et la chaleur maximales. Depuis des débuts modestes en tant que petites gousses vertes, les poivrons font une longue randonnée colorée, virant d'abord au jaune, puis à l'orange, et enfin au rouge profond et caractéristique qui signale le moment de la cueillette. Les cueilleurs inexpérimentés qui n'ont pas encore cultivé un œil pour le rouge parfaitement mûr disposent d'une aide pratique pour éviter de cueillir prématurément, appelé "le petit batôn rouge" - une petite cheville en bois peinte dans la seule nuance de rouge qui compte.

2. La sauce Tabasco est une affaire de famille.

Un produit si largement distribué ne semble pas vraiment être le produit d'une petite entreprise locale, mais les racines de Tabasco sont liées à un seul endroit et à un seul arbre généalogique. En 1868, Edmund McIlhenny a planté sa première récolte de poivrons sur l'île d'Avery, en Louisiane, 140 ans et cinq générations plus tard, ses propres descendants écrasent les descendants de ces poivrons.

3. Les trucs chauds sont populaires presque partout.

Bien que la recette ne change pas, l'étiquetage le fait : avant d'emballer le produit pour les commandes internationales, la McIlhenny Company traduit sa liste d'ingrédients en 22 langues et dialectes. Les bouteilles étiquetées de manière appropriée sont ensuite expédiées dans 180 pays et territoires, et ce, en continu.

4. Les précieuses graines de poivre ont leur propre coffre-fort de banque désigné.

La croissance des cultures est intrinsèquement imprévisible, de sorte que la McIlhenny Co. se méfie naturellement de mettre tous ses œufs dans le même panier. Une fois que les meilleures plantes de la récolte d'une saison ont été sélectionnées comme source des graines de l'année suivante, les graines de poivron séchées sont stockées à deux endroits - l'un d'eux dans un coffre-fort de banque locale - pour s'assurer que même en cas de, disons, météo- catastrophe liée, il y aura encore beaucoup de piments pour tout le monde.

5. Même le sel est exclusif.

Les fabricants de sauce Tabasco ne s'abaisseraient jamais au sel ordinaire du commerce ! Non, les occupants d'Avery Island extraient le sel nécessaire pour faire vieillir les piments en purée des mines situées directement sous l'île elle-même - on parle d'intégration verticale.

6. Le nom « Tabasco » est d'origine mexicaine, bien que tout ce qui soit au-delà soit incertain.

Avant que le mot TABASCO ® ne soit stylisé en majuscules suivi d'un symbole de marque déposée, le nom désignait simplement un état mexicain particulier. Diverses histoires étymologiques existent pour le mot avant qu'il ne devienne un nom de lieu : le site officiel de la sauce Tabasco prétend qu'il signifiait à l'origine soit « endroit où le sol est humide » ou « lieu du corail ou de la coquille d'huître. » D'autres histoires suggèrent que c'était le nom d'une rivière, une expression maya signifiant « notre seigneur des huit tigres » ou une expression nahuatl pour « terre inondée ». Aujourd'hui, il est surtout synonyme de sauce piquante en dehors du Mexique.

7. La sauce Tabasco était à l'origine emballée dans des bouteilles d'eau de Cologne.

Lorsque l'entrepreneur entreprenant Edmund McIlhenny a décidé pour la première fois d'emballer sa sauce bien-aimée, le récipient qui lui semblait le plus approprié était une bouteille d'eau de Cologne usagée. Bien que ses amis et sa famille n'aient pas semblé s'inquiéter des traces d'alcool et de parfum qui auraient pu persister, c'est probablement pour le mieux que McIlhenny a pensé à commander une cargaison de «bouteilles d'eau de Cologne» flambant neuves avant de verser la sauce pour la distribution commerciale.

8. Si c'est assez bon pour Sa Majesté, c'est assez bon pour n'importe qui.

Tabasco semble être la sauce piquante préférée de la reine Elizabeth II. En 2009, McIlhenny Company a reçu un mandat officiel de nomination la désignant comme fournisseur officiel de la maison royale britannique. Il a également servi à bord d'Air Force One.

9. Il y a un niveau de chaleur pour tout le monde.

Le rouge d'origine varie d'environ 2500 à 5000 unités sur l'échelle de Scoville, qui mesure la chaleur apparente d'une substance. La sauce habanero jette des piments plus forts dans le mélange, tandis que les variétés restantes – chipotle, ail, jalapeño, « doux et épicé » – sont toutes à différents niveaux de douceur.

10. Les rations de l'armée ne seraient pas les mêmes sans elle.

L'armée américaine a inclus la sauce Tabasco dans ses repas prêts-à-manger (MRE) depuis les années 1980, pour lesquels de nombreux soldats ont sans aucun doute été reconnaissants. L'armée britannique a depuis traité ses propres militaires avec de la sauce Tabasco dans leurs rations.

11. Les astronautes l'adorent aussi.

Comme si les repas préemballés et réhydratés n'étaient pas assez mauvais, l'une des tristes vérités des voyages spatiaux est que les astronautes en mission verront inévitablement leur sens du goût s'assombrir. Pour compenser la qualité généralement médiocre de leurs repas, les astronautes sont connus pour empiler la sauce Tabasco.

12. Les barils utilisés pour vieillir la purée de poivre ont eu une première carrière ivre.

Les fûts de chêne dans lesquels la future sauce Tabasco traîne jusqu'à trois ans tout en acquérant ses subtilités de saveur sont réutilisés à partir de leur utilisation d'origine comme réceptacles pour le whisky Jack Daniel's Tennessee. Bien sûr, la couche supérieure de bois est d'abord retirée des barils pour minimiser le risque d'un lot accidentellement alcoolisé de Tabasco.

13. Le bouchon de la bouteille servait un but précis.

Les clients du XIXe siècle d'Edmund McIlhenny n'étaient pas habitués à l'idée d'une « sauce piquante », et ils étaient donc trop généreux avec leur utilisation. Après s'être brûlé la langue, ils se sont plaints que le truc était "trop ​​chaud". McIlhenny a ensuite attaché un haut de style arroseur aux bouteilles pour forcer les gens à en utiliser moins (et arrêter de s'en plaindre).

14. Il est possible d'acheter un pot entier de sauce Tabasco.

Le plus grand récipient de sauce Tabasco disponible dans le commerce est un gallon entier normalement commercialisé dans les points de restauration - mais si vous pouvez en acheter un pour votre consommation personnelle, personne ici ne vous jugera pour cela.

15. Il y a tout au Tabasco.

Vous l'appelez, la société McIlhenny a probablement trouvé un moyen d'y intégrer son condiment signature : maïs soufflé, sauce à steak, mayo, moutarde, cornichons, Spam, Slim Jims, chili, chocolat, etc. Au Tabasco Country Store sur Avery Island, il y a même de la crème glacée au Tabasco. Au-delà de cela, il est probablement préférable de tracer la ligne.


15 choses que vous ne saviez probablement pas sur la sauce Tabasco

La petite bouteille en verre est un incontournable sur les tables des restaurants, mais que savez-vous vraiment de la sauce au poivre omniprésente ?

1. Cette nuance emblématique de rouge Tabasco est entièrement naturelle, et c'est plus que juste pour le spectacle.

Les piments Tabasco qui composent la majeure partie de la «sauce rouge originale» subissent une série de changements de couleur avant d'atteindre la saveur et la chaleur maximales. Depuis des débuts modestes en tant que petites gousses vertes, les poivrons font une longue randonnée colorée, virant d'abord au jaune, puis à l'orange, et enfin au rouge profond et caractéristique qui signale le moment de la cueillette. Les cueilleurs inexpérimentés qui n'ont pas encore cultivé un œil pour le rouge parfaitement mûr disposent d'une aide pratique pour éviter de cueillir prématurément, appelé "le petit batôn rouge", une petite cheville en bois peinte dans la seule nuance de rouge qui compte.

2. La sauce Tabasco est une affaire de famille.

Un produit si largement distribué ne semble pas vraiment être le produit d'une petite entreprise locale, mais les racines de Tabasco sont liées à un seul endroit et à un seul arbre généalogique. En 1868, Edmund McIlhenny a planté sa première récolte de poivrons sur l'île d'Avery, en Louisiane, 140 ans et cinq générations plus tard, ses propres descendants écrasent les descendants de ces poivrons.

3. Les trucs chauds sont populaires presque partout.

Bien que la recette ne change pas, l'étiquetage le fait : avant d'emballer le produit pour les commandes internationales, la société McIlhenny traduit sa liste d'ingrédients en 22 langues et dialectes. Les bouteilles correctement étiquetées sont ensuite expédiées dans 180 pays et territoires, et ce, en continu.

4. Les précieuses graines de poivre ont leur propre coffre-fort de banque désigné.

La croissance des cultures est intrinsèquement imprévisible, de sorte que la McIlhenny Co. se méfie naturellement de mettre tous ses œufs dans le même panier. Une fois que les meilleures plantes de la récolte d'une saison ont été sélectionnées comme source des graines de l'année suivante, les graines de poivron séchées sont stockées à deux endroits - l'un d'eux dans un coffre-fort de banque locale - pour s'assurer que même en cas de, disons, météo- catastrophe liée, il y aura encore beaucoup de piments pour tout le monde.

5. Même le sel est exclusif.

Les fabricants de sauce Tabasco ne s'abaisseraient jamais au sel ordinaire acheté en magasin! Non, les occupants d'Avery Island extraient le sel nécessaire pour faire vieillir les piments en purée des mines situées directement sous l'île elle-même - on parle d'intégration verticale.

6. Le nom « Tabasco » est d'origine mexicaine, bien que tout ce qui soit au-delà soit incertain.

Avant que le mot TABASCO ® ne soit stylisé en majuscules suivi d'un symbole de marque déposée, le nom désignait simplement un état mexicain particulier. Diverses histoires étymologiques existent pour le mot avant qu'il ne devienne un nom de lieu : le site officiel de la sauce Tabasco prétend qu'il signifiait à l'origine soit « endroit où le sol est humide » ou « lieu du corail ou de la coquille d'huître. » D'autres histoires suggèrent que c'était le nom d'une rivière, une expression maya signifiant « notre seigneur des huit tigres » ou une expression nahuatl pour « terre inondée ». Aujourd'hui, il est surtout synonyme de sauce piquante en dehors du Mexique.

7. La sauce Tabasco était à l'origine emballée dans des bouteilles d'eau de Cologne.

Lorsque l'entrepreneur entreprenant Edmund McIlhenny a décidé pour la première fois d'emballer sa sauce bien-aimée, le récipient qui lui semblait le plus approprié était une bouteille d'eau de Cologne usagée. Bien que ses amis et sa famille n'aient pas semblé s'inquiéter des traces d'alcool et de parfum qui auraient pu persister, c'est probablement pour le mieux que McIlhenny a pensé à commander une cargaison de «bouteilles d'eau de Cologne» flambant neuves avant de verser la sauce pour la distribution commerciale.

8. Si c'est assez bon pour Sa Majesté, c'est assez bon pour n'importe qui.

Tabasco semble être la sauce piquante de choix de la reine Elizabeth II. En 2009, la McIlhenny Company a reçu un mandat officiel de nomination la désignant comme fournisseur officiel de la maison royale britannique. Il a également servi à bord d'Air Force One.

9. Il y a un niveau de chaleur pour tout le monde.

Le rouge d'origine varie d'environ 2500 à 5000 unités sur l'échelle de Scoville, qui mesure la chaleur apparente d'une substance. La sauce habanero jette des piments plus forts dans le mélange, tandis que les variétés restantes – chipotle, ail, jalapeño, « doux et épicé » – sont toutes à différents niveaux de douceur.

10. Les rations de l'armée ne seraient pas les mêmes sans elle.

L'armée américaine a inclus la sauce Tabasco dans ses repas prêts-à-manger (MRE) depuis les années 1980, pour lesquels de nombreux soldats ont sans aucun doute été reconnaissants. L'armée britannique a depuis traité ses propres militaires avec de la sauce Tabasco dans leurs rations.

11. Les astronautes l'adorent aussi.

Comme si les repas préemballés et réhydratés n'étaient pas assez mauvais, l'une des tristes vérités des voyages spatiaux est que les astronautes en mission verront inévitablement leur sens du goût s'assombrir. Pour compenser la qualité généralement médiocre de leurs repas, les astronautes sont connus pour empiler la sauce Tabasco.

12. Les barils utilisés pour vieillir la purée de poivre ont eu une première carrière ivre.

Les fûts de chêne dans lesquels la future sauce Tabasco traîne jusqu'à trois ans tout en acquérant ses subtilités de saveur sont réutilisés à partir de leur utilisation d'origine comme réceptacles pour le whisky Jack Daniel's Tennessee. Bien sûr, la couche supérieure de bois est d'abord retirée des barils pour minimiser le risque d'un lot accidentellement alcoolisé de Tabasco.

13. Le bouchon de la bouteille servait un but précis.

Les clients du XIXe siècle d'Edmund McIlhenny n'étaient pas habitués à l'idée d'une « sauce piquante », et ils étaient donc trop généreux avec leur utilisation. Après s'être brûlé la langue, ils se sont plaints que le truc était "trop ​​chaud". McIlhenny a ensuite attaché un haut de style arroseur aux bouteilles pour forcer les gens à en utiliser moins (et arrêter de s'en plaindre).

14. Il est possible d'acheter un pot entier de sauce Tabasco.

Le plus grand récipient de sauce Tabasco disponible dans le commerce est un gallon entier normalement commercialisé dans les points de restauration - mais si vous pouvez en acheter un pour votre consommation personnelle, personne ici ne vous jugera pour cela.

15. Il y a tout au Tabasco.

Vous l'appelez, la société McIlhenny a probablement trouvé un moyen d'y intégrer son condiment signature : maïs soufflé, sauce à steak, mayo, moutarde, cornichons, Spam, Slim Jims, chili, chocolat, etc. Au Tabasco Country Store sur Avery Island, il y a même de la crème glacée au Tabasco. Au-delà de cela, il est probablement préférable de tracer la ligne.


15 choses que vous ne saviez probablement pas sur la sauce Tabasco

La petite bouteille en verre est un incontournable des tables de restaurant, mais que savez-vous vraiment de la sauce au poivre omniprésente ?

1. Cette nuance emblématique de rouge Tabasco est entièrement naturelle, et c'est plus que juste pour le spectacle.

Les piments Tabasco qui composent la majeure partie de la «sauce rouge originale» subissent une série de changements de couleur avant d'atteindre la saveur et la chaleur maximales. Depuis des débuts modestes en tant que petites gousses vertes, les poivrons font une longue randonnée colorée, virant d'abord au jaune, puis à l'orange, et enfin au rouge profond et caractéristique qui signale le moment de la cueillette. Les cueilleurs inexpérimentés qui n'ont pas encore cultivé un œil pour le rouge parfaitement mûr disposent d'une aide pratique pour éviter de cueillir prématurément, appelé "le petit batôn rouge" - une petite cheville en bois peinte dans la seule nuance de rouge qui compte.

2. La sauce Tabasco est une affaire de famille.

Un produit si largement distribué ne semble pas vraiment être le produit d'une petite entreprise locale, mais les racines de Tabasco sont liées à un seul endroit et à un seul arbre généalogique. En 1868, Edmund McIlhenny a planté sa première récolte de poivrons sur l'île d'Avery, en Louisiane, 140 ans et cinq générations plus tard, ses propres descendants écrasent les descendants de ces poivrons.

3. Les trucs chauds sont populaires presque partout.

Bien que la recette ne change pas, l'étiquetage le fait : avant d'emballer le produit pour les commandes internationales, la McIlhenny Company traduit sa liste d'ingrédients en 22 langues et dialectes. Les bouteilles étiquetées de manière appropriée sont ensuite expédiées dans 180 pays et territoires, et ce, en continu.

4. Les précieuses graines de poivre ont leur propre coffre-fort de banque désigné.

La croissance des cultures est intrinsèquement imprévisible, de sorte que la McIlhenny Co. se méfie naturellement de mettre tous ses œufs dans le même panier. Une fois que les meilleures plantes de la récolte d'une saison ont été sélectionnées comme source des graines de l'année suivante, les graines de poivron séchées sont stockées à deux endroits - l'un d'eux dans un coffre-fort de banque locale - pour s'assurer que même en cas de, disons, météo- catastrophe liée, il y aura encore beaucoup de piments pour tout le monde.

5. Même le sel est exclusif.

Les fabricants de sauce Tabasco ne s'abaisseraient jamais au sel ordinaire acheté en magasin! Non, les occupants d'Avery Island extraient le sel nécessaire pour faire vieillir les piments en purée des mines situées directement sous l'île elle-même - on parle d'intégration verticale.

6. Le nom « Tabasco » est d'origine mexicaine, bien que tout ce qui soit au-delà soit incertain.

Avant que le mot TABASCO ® ne soit stylisé en majuscules suivi d'un symbole de marque déposée, le nom désignait simplement un état mexicain particulier. Diverses histoires étymologiques existent pour le mot avant qu'il ne devienne un nom de lieu : le site officiel de la sauce Tabasco prétend qu'il signifiait à l'origine soit « endroit où le sol est humide » ou « lieu du corail ou de la coquille d'huître. » D'autres histoires suggèrent que c'était le nom d'une rivière, une expression maya signifiant « notre seigneur des huit tigres » ou une expression nahuatl pour « terre inondée ». Aujourd'hui, il est surtout synonyme de sauce piquante en dehors du Mexique.

7. La sauce Tabasco était à l'origine emballée dans des bouteilles d'eau de Cologne.

Lorsque l'entrepreneur entreprenant Edmund McIlhenny a décidé pour la première fois d'emballer sa sauce bien-aimée, le récipient qui lui semblait le plus approprié était une bouteille d'eau de Cologne usagée. Bien que ses amis et sa famille n'aient pas semblé s'inquiéter des traces d'alcool et de parfum qui auraient pu persister, c'est probablement pour le mieux que McIlhenny a pensé à commander une cargaison de «bouteilles d'eau de Cologne» flambant neuves avant de verser la sauce pour la distribution commerciale.

8. Si c'est assez bon pour Sa Majesté, c'est assez bon pour n'importe qui.

Tabasco semble être la sauce piquante de choix de la reine Elizabeth II. En 2009, la McIlhenny Company a reçu un mandat officiel de nomination la désignant comme fournisseur officiel de la maison royale britannique. Il a également servi à bord d'Air Force One.

9. Il y a un niveau de chaleur pour tout le monde.

Le rouge original varie d'environ 2500 à 5000 unités sur l'échelle de Scoville, qui mesure la chaleur apparente d'une substance. La sauce habanero jette des piments plus forts dans le mélange, tandis que les variétés restantes – chipotle, ail, jalapeño, « doux et épicé » – sont toutes à différents niveaux de douceur.

10. Les rations de l'armée ne seraient pas les mêmes sans elle.

L'armée américaine a inclus la sauce Tabasco dans ses repas prêts-à-manger (MRE) depuis les années 1980, pour lesquels de nombreux soldats ont sans aucun doute été reconnaissants. L'armée britannique a depuis traité ses propres militaires avec de la sauce Tabasco dans leurs rations.

11. Les astronautes l'adorent aussi.

Comme si les repas préemballés et réhydratés n'étaient pas assez mauvais, l'une des tristes vérités des voyages spatiaux est que les astronautes en mission verront inévitablement leur sens du goût s'assombrir. Pour compenser la qualité généralement médiocre de leurs repas, les astronautes sont connus pour empiler la sauce Tabasco.

12. Les barils utilisés pour vieillir la purée de poivre ont eu une première carrière ivre.

Les fûts de chêne dans lesquels la future sauce Tabasco traîne jusqu'à trois ans tout en acquérant ses subtilités de saveur sont réutilisés à partir de leur utilisation d'origine comme réceptacles pour le whisky Jack Daniel's Tennessee. Bien sûr, la couche supérieure de bois est d'abord retirée des barils pour minimiser le risque d'un lot accidentellement alcoolisé de Tabasco.

13. Le bouchon de la bouteille servait un but précis.

Les clients du XIXe siècle d'Edmund McIlhenny n'étaient pas habitués à l'idée d'une « sauce piquante », et ils étaient donc trop généreux avec leur utilisation. Après s'être brûlé la langue, ils se sont plaints que le truc était "trop ​​chaud". McIlhenny a ensuite attaché un haut de style arroseur aux bouteilles pour forcer les gens à en utiliser moins (et arrêter de s'en plaindre).

14. Il est possible d'acheter un pot entier de sauce Tabasco.

Le plus grand récipient de sauce Tabasco disponible dans le commerce est un gallon entier normalement commercialisé dans les points de restauration - mais si vous pouvez en acheter un pour votre consommation personnelle, personne ici ne vous jugera pour cela.

15. Il y a tout au Tabasco.

Vous l'appelez, la société McIlhenny a probablement trouvé un moyen d'y intégrer son condiment signature : maïs soufflé, sauce à steak, mayo, moutarde, cornichons, Spam, Slim Jims, chili, chocolat, etc. Au Tabasco Country Store sur Avery Island, il y a même de la crème glacée au Tabasco. Au-delà de cela, il est probablement préférable de tracer la ligne.


15 choses que vous ne saviez probablement pas sur la sauce Tabasco

La petite bouteille en verre est un incontournable sur les tables des restaurants, mais que savez-vous vraiment de la sauce au poivre omniprésente ?

1. Cette nuance emblématique de rouge Tabasco est entièrement naturelle, et c'est plus que juste pour le spectacle.

Les piments Tabasco qui composent la majeure partie de la «sauce rouge originale» subissent une série de changements de couleur avant d'atteindre la saveur et la chaleur maximales. Depuis des débuts modestes en tant que petites gousses vertes, les poivrons font une longue randonnée colorée, virant d'abord au jaune, puis à l'orange, et enfin au rouge profond et caractéristique qui signale le moment de la cueillette. Les cueilleurs inexpérimentés qui n'ont pas encore cultivé un œil pour le rouge parfaitement mûr ont une aide pratique pour éviter de cueillir prématurément, appelé "le petit batôn rouge" - une petite cheville en bois peinte dans la seule nuance de rouge qui compte.

2. La sauce Tabasco est une affaire de famille.

Un produit si largement distribué ne semble pas vraiment être le produit d'une petite entreprise locale, mais les racines de Tabasco sont liées à un seul endroit et à un seul arbre généalogique. En 1868, Edmund McIlhenny a planté sa première récolte de poivrons sur l'île d'Avery, en Louisiane, 140 ans et cinq générations plus tard, ses propres descendants écrasent les descendants de ces poivrons.

3. The hot stuff is popular almost everywhere.

Although the recipe doesn’t change, the labeling does: before packing up product for international orders, the McIlhenny Company translates its list of ingredients into 22 languages and dialects. The appropriately labeled bottles are then shipped off to 180 countries and territories, and counting.

4. The precious pepper seeds have their own designated bank vault.

Growing crops is inherently unpredictable, so the McIlhenny Co. is understandably wary of putting all its eggs in one basket. Once the best plants from a season’s harvest have been selected as the source of the next year’s seeds, the dried pepper seeds are stored in two locations — one of them a local bank vault — to ensure that even in case of, say, weather-related disaster, there will still be plenty of peppers to go around.

5. Even the salt is proprietary.

The makers of Tabasco sauce would never stoop to ordinary store-bought salt! No, the occupants of Avery Island extract the salt needed to age the mashed-up chili peppers from mines located directly beneath the island itself — talk about vertical integration.

6. The name “Tabasco” is of Mexican origin, though anything beyond that is uncertain.

Before the word TABASCO ® became stylized in all caps with a registered trademark symbol after it, the name simply denoted a particular Mexican state. Various etymological histories exist for the word before it became a place name: the official Tabasco sauce website claims it originally meant either “place where the soil is humid” or “ place of the coral or oyster shell. ” Other histories suggest it was the name of a river, a Mayan phrase meaning “our lord of the eight tigers,” or a Nahuatl expression for “flooded land.” Today, it’s mostly synonymous with hot sauce outside of Mexico.

7. Tabasco sauce was originally packaged in cologne bottles.

When enterprising businessman Edmund McIlhenny first decided to package his well-loved sauce, the vessel that seemed most appropriate to him was a used cologne bottle. Though his friends and family didn’t seem to mind whatever hints of alcohol and fragrance might have lingered, it’s probably for the best that McIlhenny thought to order a shipment of brand-new “cologne bottles” before pouring in the sauce for commercial distribution.

8. If it’s good enough for Her Majesty, it’s good enough for anyone.

Tabasco seems to be Queen Elizabeth II’s hot sauce of choice—in 2009, McIlhenny Company was given an official warrant of appointment designating it an official supplier to the British royal household. It’s also served aboard Air Force One.

9. There’s a heat level for everyone.

The Original Red ranges from about 2500 to 5000 units on the Scoville scale, which measures the apparent heat of a substance. The habanero sauce throws hotter peppers into the mix, while the remaining varieties — chipotle, garlic, jalapeño, “sweet and spicy” — are all varying levels of mild.

10. Army rations wouldn’t be the same without it.

The American military has included Tabasco sauce in its Meals, Ready-to-Eat (MREs) since the 1980s, for which many a soldier has undoubtedly been grateful. The British army has since treated their own military personnel to Tabasco sauce in their rations.

11. Astronauts love it, too.

As if pre-packaged, rehydrated meals weren’t bad enough, one of the unfortunate truths of space travel is that astronauts on a mission will inevitably experience their sense of taste growing duller. To compensate for the general lackluster quality of their meals, astronauts have been known to pile on the Tabasco sauce.

12. The barrels used to age the pepper mash had a tipsy first career.

The oak barrels in which the soon-to-be Tabasco sauce hangs out for up to three years while acquiring its subtleties of flavor are repurposed from their original use as receptacles for Jack Daniel’s Tennessee whiskey. Of course, the top layer of wood is first removed from the barrels to minimize the risk of an accidentally boozy batch of Tabasco.

13. The bottle’s top served a specific purpose.

Edmund McIlhenny’s 19 th -century customers weren’t used to the idea of a “hot sauce,” and so they were overly generous with their usage. After scorching their tongues, they complained that the stuff was “too hot.” McIlhenny then attached a sprinkler-style top to the bottles to force people to use less (and stop complaining to him about it).

14. It is possible to buy an entire jug of Tabasco sauce.

The largest commercially available vessel of Tabasco sauce is a whole gallon normally marketed to food service outlets — but if you can get your hands on one for personal consumption, no one here’s going to judge you for it.

15. There’s Tabasco-flavored everything.

You name it, the McIlhenny Company has probably found a way to work their signature condiment into it: popcorn, steak sauce, mayo, mustard, pickles, Spam, Slim Jims, chili, chocolate, and more. At the Tabasco Country Store on Avery Island, there’s even Tabasco-flavored ice cream. Beyond that, it’s probably best to draw the line.


15 Things You Probably Didn’t Know About Tabasco Sauce

The little glass bottle is a staple on restaurant tables, but how much do you really know about the ubiquitous pepper sauce?

1. That signature shade of Tabasco red is all-natural, and it’s more than just for show.

The Tabasco chili peppers that make up the bulk of the “original red sauce” undergo a series of color changes before reaching peak flavor and heat. From humble beginnings as petite green pods, the peppers make a long, colorful trek, first turning yellow, then orange, and finally the deep, signature red that signals when it’s picking time. Unseasoned pickers who haven’t yet cultivated an eye for the perfectly ripe red have a handy aid to ensure they don’t pick prematurely, called “le petit batôn rouge”—a small wooden dowel painted in the only shade of red that matters.

2. Tabasco sauce is a family affair.

A product so widely distributed doesn’t much seem like the product of a small, local business, but Tabasco’s roots are tied to a single place and family tree. In 1868, Edmund McIlhenny planted his first crop of peppers on Avery Island, Louisiana 140 years and five generations later, his own descendants are mashing those peppers’ descendants.

3. The hot stuff is popular almost everywhere.

Although the recipe doesn’t change, the labeling does: before packing up product for international orders, the McIlhenny Company translates its list of ingredients into 22 languages and dialects. The appropriately labeled bottles are then shipped off to 180 countries and territories, and counting.

4. The precious pepper seeds have their own designated bank vault.

Growing crops is inherently unpredictable, so the McIlhenny Co. is understandably wary of putting all its eggs in one basket. Once the best plants from a season’s harvest have been selected as the source of the next year’s seeds, the dried pepper seeds are stored in two locations — one of them a local bank vault — to ensure that even in case of, say, weather-related disaster, there will still be plenty of peppers to go around.

5. Even the salt is proprietary.

The makers of Tabasco sauce would never stoop to ordinary store-bought salt! No, the occupants of Avery Island extract the salt needed to age the mashed-up chili peppers from mines located directly beneath the island itself — talk about vertical integration.

6. The name “Tabasco” is of Mexican origin, though anything beyond that is uncertain.

Before the word TABASCO ® became stylized in all caps with a registered trademark symbol after it, the name simply denoted a particular Mexican state. Various etymological histories exist for the word before it became a place name: the official Tabasco sauce website claims it originally meant either “place where the soil is humid” or “ place of the coral or oyster shell. ” Other histories suggest it was the name of a river, a Mayan phrase meaning “our lord of the eight tigers,” or a Nahuatl expression for “flooded land.” Today, it’s mostly synonymous with hot sauce outside of Mexico.

7. Tabasco sauce was originally packaged in cologne bottles.

When enterprising businessman Edmund McIlhenny first decided to package his well-loved sauce, the vessel that seemed most appropriate to him was a used cologne bottle. Though his friends and family didn’t seem to mind whatever hints of alcohol and fragrance might have lingered, it’s probably for the best that McIlhenny thought to order a shipment of brand-new “cologne bottles” before pouring in the sauce for commercial distribution.

8. If it’s good enough for Her Majesty, it’s good enough for anyone.

Tabasco seems to be Queen Elizabeth II’s hot sauce of choice—in 2009, McIlhenny Company was given an official warrant of appointment designating it an official supplier to the British royal household. It’s also served aboard Air Force One.

9. There’s a heat level for everyone.

The Original Red ranges from about 2500 to 5000 units on the Scoville scale, which measures the apparent heat of a substance. The habanero sauce throws hotter peppers into the mix, while the remaining varieties — chipotle, garlic, jalapeño, “sweet and spicy” — are all varying levels of mild.

10. Army rations wouldn’t be the same without it.

The American military has included Tabasco sauce in its Meals, Ready-to-Eat (MREs) since the 1980s, for which many a soldier has undoubtedly been grateful. The British army has since treated their own military personnel to Tabasco sauce in their rations.

11. Astronauts love it, too.

As if pre-packaged, rehydrated meals weren’t bad enough, one of the unfortunate truths of space travel is that astronauts on a mission will inevitably experience their sense of taste growing duller. To compensate for the general lackluster quality of their meals, astronauts have been known to pile on the Tabasco sauce.

12. The barrels used to age the pepper mash had a tipsy first career.

The oak barrels in which the soon-to-be Tabasco sauce hangs out for up to three years while acquiring its subtleties of flavor are repurposed from their original use as receptacles for Jack Daniel’s Tennessee whiskey. Of course, the top layer of wood is first removed from the barrels to minimize the risk of an accidentally boozy batch of Tabasco.

13. The bottle’s top served a specific purpose.

Edmund McIlhenny’s 19 th -century customers weren’t used to the idea of a “hot sauce,” and so they were overly generous with their usage. After scorching their tongues, they complained that the stuff was “too hot.” McIlhenny then attached a sprinkler-style top to the bottles to force people to use less (and stop complaining to him about it).

14. It is possible to buy an entire jug of Tabasco sauce.

The largest commercially available vessel of Tabasco sauce is a whole gallon normally marketed to food service outlets — but if you can get your hands on one for personal consumption, no one here’s going to judge you for it.

15. There’s Tabasco-flavored everything.

You name it, the McIlhenny Company has probably found a way to work their signature condiment into it: popcorn, steak sauce, mayo, mustard, pickles, Spam, Slim Jims, chili, chocolate, and more. At the Tabasco Country Store on Avery Island, there’s even Tabasco-flavored ice cream. Beyond that, it’s probably best to draw the line.


15 Things You Probably Didn’t Know About Tabasco Sauce

The little glass bottle is a staple on restaurant tables, but how much do you really know about the ubiquitous pepper sauce?

1. That signature shade of Tabasco red is all-natural, and it’s more than just for show.

The Tabasco chili peppers that make up the bulk of the “original red sauce” undergo a series of color changes before reaching peak flavor and heat. From humble beginnings as petite green pods, the peppers make a long, colorful trek, first turning yellow, then orange, and finally the deep, signature red that signals when it’s picking time. Unseasoned pickers who haven’t yet cultivated an eye for the perfectly ripe red have a handy aid to ensure they don’t pick prematurely, called “le petit batôn rouge”—a small wooden dowel painted in the only shade of red that matters.

2. Tabasco sauce is a family affair.

A product so widely distributed doesn’t much seem like the product of a small, local business, but Tabasco’s roots are tied to a single place and family tree. In 1868, Edmund McIlhenny planted his first crop of peppers on Avery Island, Louisiana 140 years and five generations later, his own descendants are mashing those peppers’ descendants.

3. The hot stuff is popular almost everywhere.

Although the recipe doesn’t change, the labeling does: before packing up product for international orders, the McIlhenny Company translates its list of ingredients into 22 languages and dialects. The appropriately labeled bottles are then shipped off to 180 countries and territories, and counting.

4. The precious pepper seeds have their own designated bank vault.

Growing crops is inherently unpredictable, so the McIlhenny Co. is understandably wary of putting all its eggs in one basket. Once the best plants from a season’s harvest have been selected as the source of the next year’s seeds, the dried pepper seeds are stored in two locations — one of them a local bank vault — to ensure that even in case of, say, weather-related disaster, there will still be plenty of peppers to go around.

5. Even the salt is proprietary.

The makers of Tabasco sauce would never stoop to ordinary store-bought salt! No, the occupants of Avery Island extract the salt needed to age the mashed-up chili peppers from mines located directly beneath the island itself — talk about vertical integration.

6. The name “Tabasco” is of Mexican origin, though anything beyond that is uncertain.

Before the word TABASCO ® became stylized in all caps with a registered trademark symbol after it, the name simply denoted a particular Mexican state. Various etymological histories exist for the word before it became a place name: the official Tabasco sauce website claims it originally meant either “place where the soil is humid” or “ place of the coral or oyster shell. ” Other histories suggest it was the name of a river, a Mayan phrase meaning “our lord of the eight tigers,” or a Nahuatl expression for “flooded land.” Today, it’s mostly synonymous with hot sauce outside of Mexico.

7. Tabasco sauce was originally packaged in cologne bottles.

When enterprising businessman Edmund McIlhenny first decided to package his well-loved sauce, the vessel that seemed most appropriate to him was a used cologne bottle. Though his friends and family didn’t seem to mind whatever hints of alcohol and fragrance might have lingered, it’s probably for the best that McIlhenny thought to order a shipment of brand-new “cologne bottles” before pouring in the sauce for commercial distribution.

8. If it’s good enough for Her Majesty, it’s good enough for anyone.

Tabasco seems to be Queen Elizabeth II’s hot sauce of choice—in 2009, McIlhenny Company was given an official warrant of appointment designating it an official supplier to the British royal household. It’s also served aboard Air Force One.

9. There’s a heat level for everyone.

The Original Red ranges from about 2500 to 5000 units on the Scoville scale, which measures the apparent heat of a substance. The habanero sauce throws hotter peppers into the mix, while the remaining varieties — chipotle, garlic, jalapeño, “sweet and spicy” — are all varying levels of mild.

10. Army rations wouldn’t be the same without it.

The American military has included Tabasco sauce in its Meals, Ready-to-Eat (MREs) since the 1980s, for which many a soldier has undoubtedly been grateful. The British army has since treated their own military personnel to Tabasco sauce in their rations.

11. Astronauts love it, too.

As if pre-packaged, rehydrated meals weren’t bad enough, one of the unfortunate truths of space travel is that astronauts on a mission will inevitably experience their sense of taste growing duller. To compensate for the general lackluster quality of their meals, astronauts have been known to pile on the Tabasco sauce.

12. The barrels used to age the pepper mash had a tipsy first career.

The oak barrels in which the soon-to-be Tabasco sauce hangs out for up to three years while acquiring its subtleties of flavor are repurposed from their original use as receptacles for Jack Daniel’s Tennessee whiskey. Of course, the top layer of wood is first removed from the barrels to minimize the risk of an accidentally boozy batch of Tabasco.

13. The bottle’s top served a specific purpose.

Edmund McIlhenny’s 19 th -century customers weren’t used to the idea of a “hot sauce,” and so they were overly generous with their usage. After scorching their tongues, they complained that the stuff was “too hot.” McIlhenny then attached a sprinkler-style top to the bottles to force people to use less (and stop complaining to him about it).

14. It is possible to buy an entire jug of Tabasco sauce.

The largest commercially available vessel of Tabasco sauce is a whole gallon normally marketed to food service outlets — but if you can get your hands on one for personal consumption, no one here’s going to judge you for it.

15. There’s Tabasco-flavored everything.

You name it, the McIlhenny Company has probably found a way to work their signature condiment into it: popcorn, steak sauce, mayo, mustard, pickles, Spam, Slim Jims, chili, chocolate, and more. At the Tabasco Country Store on Avery Island, there’s even Tabasco-flavored ice cream. Beyond that, it’s probably best to draw the line.


15 Things You Probably Didn’t Know About Tabasco Sauce

The little glass bottle is a staple on restaurant tables, but how much do you really know about the ubiquitous pepper sauce?

1. That signature shade of Tabasco red is all-natural, and it’s more than just for show.

The Tabasco chili peppers that make up the bulk of the “original red sauce” undergo a series of color changes before reaching peak flavor and heat. From humble beginnings as petite green pods, the peppers make a long, colorful trek, first turning yellow, then orange, and finally the deep, signature red that signals when it’s picking time. Unseasoned pickers who haven’t yet cultivated an eye for the perfectly ripe red have a handy aid to ensure they don’t pick prematurely, called “le petit batôn rouge”—a small wooden dowel painted in the only shade of red that matters.

2. Tabasco sauce is a family affair.

A product so widely distributed doesn’t much seem like the product of a small, local business, but Tabasco’s roots are tied to a single place and family tree. In 1868, Edmund McIlhenny planted his first crop of peppers on Avery Island, Louisiana 140 years and five generations later, his own descendants are mashing those peppers’ descendants.

3. The hot stuff is popular almost everywhere.

Although the recipe doesn’t change, the labeling does: before packing up product for international orders, the McIlhenny Company translates its list of ingredients into 22 languages and dialects. The appropriately labeled bottles are then shipped off to 180 countries and territories, and counting.

4. The precious pepper seeds have their own designated bank vault.

Growing crops is inherently unpredictable, so the McIlhenny Co. is understandably wary of putting all its eggs in one basket. Once the best plants from a season’s harvest have been selected as the source of the next year’s seeds, the dried pepper seeds are stored in two locations — one of them a local bank vault — to ensure that even in case of, say, weather-related disaster, there will still be plenty of peppers to go around.

5. Even the salt is proprietary.

The makers of Tabasco sauce would never stoop to ordinary store-bought salt! No, the occupants of Avery Island extract the salt needed to age the mashed-up chili peppers from mines located directly beneath the island itself — talk about vertical integration.

6. The name “Tabasco” is of Mexican origin, though anything beyond that is uncertain.

Before the word TABASCO ® became stylized in all caps with a registered trademark symbol after it, the name simply denoted a particular Mexican state. Various etymological histories exist for the word before it became a place name: the official Tabasco sauce website claims it originally meant either “place where the soil is humid” or “ place of the coral or oyster shell. ” Other histories suggest it was the name of a river, a Mayan phrase meaning “our lord of the eight tigers,” or a Nahuatl expression for “flooded land.” Today, it’s mostly synonymous with hot sauce outside of Mexico.

7. Tabasco sauce was originally packaged in cologne bottles.

When enterprising businessman Edmund McIlhenny first decided to package his well-loved sauce, the vessel that seemed most appropriate to him was a used cologne bottle. Though his friends and family didn’t seem to mind whatever hints of alcohol and fragrance might have lingered, it’s probably for the best that McIlhenny thought to order a shipment of brand-new “cologne bottles” before pouring in the sauce for commercial distribution.

8. If it’s good enough for Her Majesty, it’s good enough for anyone.

Tabasco seems to be Queen Elizabeth II’s hot sauce of choice—in 2009, McIlhenny Company was given an official warrant of appointment designating it an official supplier to the British royal household. It’s also served aboard Air Force One.

9. There’s a heat level for everyone.

The Original Red ranges from about 2500 to 5000 units on the Scoville scale, which measures the apparent heat of a substance. The habanero sauce throws hotter peppers into the mix, while the remaining varieties — chipotle, garlic, jalapeño, “sweet and spicy” — are all varying levels of mild.

10. Army rations wouldn’t be the same without it.

The American military has included Tabasco sauce in its Meals, Ready-to-Eat (MREs) since the 1980s, for which many a soldier has undoubtedly been grateful. The British army has since treated their own military personnel to Tabasco sauce in their rations.

11. Astronauts love it, too.

As if pre-packaged, rehydrated meals weren’t bad enough, one of the unfortunate truths of space travel is that astronauts on a mission will inevitably experience their sense of taste growing duller. To compensate for the general lackluster quality of their meals, astronauts have been known to pile on the Tabasco sauce.

12. The barrels used to age the pepper mash had a tipsy first career.

The oak barrels in which the soon-to-be Tabasco sauce hangs out for up to three years while acquiring its subtleties of flavor are repurposed from their original use as receptacles for Jack Daniel’s Tennessee whiskey. Of course, the top layer of wood is first removed from the barrels to minimize the risk of an accidentally boozy batch of Tabasco.

13. The bottle’s top served a specific purpose.

Edmund McIlhenny’s 19 th -century customers weren’t used to the idea of a “hot sauce,” and so they were overly generous with their usage. After scorching their tongues, they complained that the stuff was “too hot.” McIlhenny then attached a sprinkler-style top to the bottles to force people to use less (and stop complaining to him about it).

14. It is possible to buy an entire jug of Tabasco sauce.

The largest commercially available vessel of Tabasco sauce is a whole gallon normally marketed to food service outlets — but if you can get your hands on one for personal consumption, no one here’s going to judge you for it.

15. There’s Tabasco-flavored everything.

You name it, the McIlhenny Company has probably found a way to work their signature condiment into it: popcorn, steak sauce, mayo, mustard, pickles, Spam, Slim Jims, chili, chocolate, and more. At the Tabasco Country Store on Avery Island, there’s even Tabasco-flavored ice cream. Beyond that, it’s probably best to draw the line.


15 Things You Probably Didn’t Know About Tabasco Sauce

The little glass bottle is a staple on restaurant tables, but how much do you really know about the ubiquitous pepper sauce?

1. That signature shade of Tabasco red is all-natural, and it’s more than just for show.

The Tabasco chili peppers that make up the bulk of the “original red sauce” undergo a series of color changes before reaching peak flavor and heat. From humble beginnings as petite green pods, the peppers make a long, colorful trek, first turning yellow, then orange, and finally the deep, signature red that signals when it’s picking time. Unseasoned pickers who haven’t yet cultivated an eye for the perfectly ripe red have a handy aid to ensure they don’t pick prematurely, called “le petit batôn rouge”—a small wooden dowel painted in the only shade of red that matters.

2. Tabasco sauce is a family affair.

A product so widely distributed doesn’t much seem like the product of a small, local business, but Tabasco’s roots are tied to a single place and family tree. In 1868, Edmund McIlhenny planted his first crop of peppers on Avery Island, Louisiana 140 years and five generations later, his own descendants are mashing those peppers’ descendants.

3. The hot stuff is popular almost everywhere.

Although the recipe doesn’t change, the labeling does: before packing up product for international orders, the McIlhenny Company translates its list of ingredients into 22 languages and dialects. The appropriately labeled bottles are then shipped off to 180 countries and territories, and counting.

4. The precious pepper seeds have their own designated bank vault.

Growing crops is inherently unpredictable, so the McIlhenny Co. is understandably wary of putting all its eggs in one basket. Once the best plants from a season’s harvest have been selected as the source of the next year’s seeds, the dried pepper seeds are stored in two locations — one of them a local bank vault — to ensure that even in case of, say, weather-related disaster, there will still be plenty of peppers to go around.

5. Even the salt is proprietary.

The makers of Tabasco sauce would never stoop to ordinary store-bought salt! No, the occupants of Avery Island extract the salt needed to age the mashed-up chili peppers from mines located directly beneath the island itself — talk about vertical integration.

6. The name “Tabasco” is of Mexican origin, though anything beyond that is uncertain.

Before the word TABASCO ® became stylized in all caps with a registered trademark symbol after it, the name simply denoted a particular Mexican state. Various etymological histories exist for the word before it became a place name: the official Tabasco sauce website claims it originally meant either “place where the soil is humid” or “ place of the coral or oyster shell. ” Other histories suggest it was the name of a river, a Mayan phrase meaning “our lord of the eight tigers,” or a Nahuatl expression for “flooded land.” Today, it’s mostly synonymous with hot sauce outside of Mexico.

7. Tabasco sauce was originally packaged in cologne bottles.

When enterprising businessman Edmund McIlhenny first decided to package his well-loved sauce, the vessel that seemed most appropriate to him was a used cologne bottle. Though his friends and family didn’t seem to mind whatever hints of alcohol and fragrance might have lingered, it’s probably for the best that McIlhenny thought to order a shipment of brand-new “cologne bottles” before pouring in the sauce for commercial distribution.

8. If it’s good enough for Her Majesty, it’s good enough for anyone.

Tabasco seems to be Queen Elizabeth II’s hot sauce of choice—in 2009, McIlhenny Company was given an official warrant of appointment designating it an official supplier to the British royal household. It’s also served aboard Air Force One.

9. There’s a heat level for everyone.

The Original Red ranges from about 2500 to 5000 units on the Scoville scale, which measures the apparent heat of a substance. The habanero sauce throws hotter peppers into the mix, while the remaining varieties — chipotle, garlic, jalapeño, “sweet and spicy” — are all varying levels of mild.

10. Army rations wouldn’t be the same without it.

The American military has included Tabasco sauce in its Meals, Ready-to-Eat (MREs) since the 1980s, for which many a soldier has undoubtedly been grateful. The British army has since treated their own military personnel to Tabasco sauce in their rations.

11. Astronauts love it, too.

As if pre-packaged, rehydrated meals weren’t bad enough, one of the unfortunate truths of space travel is that astronauts on a mission will inevitably experience their sense of taste growing duller. To compensate for the general lackluster quality of their meals, astronauts have been known to pile on the Tabasco sauce.

12. The barrels used to age the pepper mash had a tipsy first career.

The oak barrels in which the soon-to-be Tabasco sauce hangs out for up to three years while acquiring its subtleties of flavor are repurposed from their original use as receptacles for Jack Daniel’s Tennessee whiskey. Of course, the top layer of wood is first removed from the barrels to minimize the risk of an accidentally boozy batch of Tabasco.

13. The bottle’s top served a specific purpose.

Edmund McIlhenny’s 19 th -century customers weren’t used to the idea of a “hot sauce,” and so they were overly generous with their usage. After scorching their tongues, they complained that the stuff was “too hot.” McIlhenny then attached a sprinkler-style top to the bottles to force people to use less (and stop complaining to him about it).

14. It is possible to buy an entire jug of Tabasco sauce.

The largest commercially available vessel of Tabasco sauce is a whole gallon normally marketed to food service outlets — but if you can get your hands on one for personal consumption, no one here’s going to judge you for it.

15. There’s Tabasco-flavored everything.

You name it, the McIlhenny Company has probably found a way to work their signature condiment into it: popcorn, steak sauce, mayo, mustard, pickles, Spam, Slim Jims, chili, chocolate, and more. At the Tabasco Country Store on Avery Island, there’s even Tabasco-flavored ice cream. Beyond that, it’s probably best to draw the line.


15 Things You Probably Didn’t Know About Tabasco Sauce

The little glass bottle is a staple on restaurant tables, but how much do you really know about the ubiquitous pepper sauce?

1. That signature shade of Tabasco red is all-natural, and it’s more than just for show.

The Tabasco chili peppers that make up the bulk of the “original red sauce” undergo a series of color changes before reaching peak flavor and heat. From humble beginnings as petite green pods, the peppers make a long, colorful trek, first turning yellow, then orange, and finally the deep, signature red that signals when it’s picking time. Unseasoned pickers who haven’t yet cultivated an eye for the perfectly ripe red have a handy aid to ensure they don’t pick prematurely, called “le petit batôn rouge”—a small wooden dowel painted in the only shade of red that matters.

2. Tabasco sauce is a family affair.

A product so widely distributed doesn’t much seem like the product of a small, local business, but Tabasco’s roots are tied to a single place and family tree. In 1868, Edmund McIlhenny planted his first crop of peppers on Avery Island, Louisiana 140 years and five generations later, his own descendants are mashing those peppers’ descendants.

3. The hot stuff is popular almost everywhere.

Although the recipe doesn’t change, the labeling does: before packing up product for international orders, the McIlhenny Company translates its list of ingredients into 22 languages and dialects. The appropriately labeled bottles are then shipped off to 180 countries and territories, and counting.

4. The precious pepper seeds have their own designated bank vault.

Growing crops is inherently unpredictable, so the McIlhenny Co. is understandably wary of putting all its eggs in one basket. Once the best plants from a season’s harvest have been selected as the source of the next year’s seeds, the dried pepper seeds are stored in two locations — one of them a local bank vault — to ensure that even in case of, say, weather-related disaster, there will still be plenty of peppers to go around.

5. Even the salt is proprietary.

The makers of Tabasco sauce would never stoop to ordinary store-bought salt! No, the occupants of Avery Island extract the salt needed to age the mashed-up chili peppers from mines located directly beneath the island itself — talk about vertical integration.

6. The name “Tabasco” is of Mexican origin, though anything beyond that is uncertain.

Before the word TABASCO ® became stylized in all caps with a registered trademark symbol after it, the name simply denoted a particular Mexican state. Various etymological histories exist for the word before it became a place name: the official Tabasco sauce website claims it originally meant either “place where the soil is humid” or “ place of the coral or oyster shell. ” Other histories suggest it was the name of a river, a Mayan phrase meaning “our lord of the eight tigers,” or a Nahuatl expression for “flooded land.” Today, it’s mostly synonymous with hot sauce outside of Mexico.

7. Tabasco sauce was originally packaged in cologne bottles.

When enterprising businessman Edmund McIlhenny first decided to package his well-loved sauce, the vessel that seemed most appropriate to him was a used cologne bottle. Though his friends and family didn’t seem to mind whatever hints of alcohol and fragrance might have lingered, it’s probably for the best that McIlhenny thought to order a shipment of brand-new “cologne bottles” before pouring in the sauce for commercial distribution.

8. If it’s good enough for Her Majesty, it’s good enough for anyone.

Tabasco seems to be Queen Elizabeth II’s hot sauce of choice—in 2009, McIlhenny Company was given an official warrant of appointment designating it an official supplier to the British royal household. It’s also served aboard Air Force One.

9. There’s a heat level for everyone.

The Original Red ranges from about 2500 to 5000 units on the Scoville scale, which measures the apparent heat of a substance. The habanero sauce throws hotter peppers into the mix, while the remaining varieties — chipotle, garlic, jalapeño, “sweet and spicy” — are all varying levels of mild.

10. Army rations wouldn’t be the same without it.

The American military has included Tabasco sauce in its Meals, Ready-to-Eat (MREs) since the 1980s, for which many a soldier has undoubtedly been grateful. The British army has since treated their own military personnel to Tabasco sauce in their rations.

11. Astronauts love it, too.

As if pre-packaged, rehydrated meals weren’t bad enough, one of the unfortunate truths of space travel is that astronauts on a mission will inevitably experience their sense of taste growing duller. To compensate for the general lackluster quality of their meals, astronauts have been known to pile on the Tabasco sauce.

12. The barrels used to age the pepper mash had a tipsy first career.

The oak barrels in which the soon-to-be Tabasco sauce hangs out for up to three years while acquiring its subtleties of flavor are repurposed from their original use as receptacles for Jack Daniel’s Tennessee whiskey. Of course, the top layer of wood is first removed from the barrels to minimize the risk of an accidentally boozy batch of Tabasco.

13. The bottle’s top served a specific purpose.

Edmund McIlhenny’s 19 th -century customers weren’t used to the idea of a “hot sauce,” and so they were overly generous with their usage. After scorching their tongues, they complained that the stuff was “too hot.” McIlhenny then attached a sprinkler-style top to the bottles to force people to use less (and stop complaining to him about it).

14. It is possible to buy an entire jug of Tabasco sauce.

The largest commercially available vessel of Tabasco sauce is a whole gallon normally marketed to food service outlets — but if you can get your hands on one for personal consumption, no one here’s going to judge you for it.

15. There’s Tabasco-flavored everything.

You name it, the McIlhenny Company has probably found a way to work their signature condiment into it: popcorn, steak sauce, mayo, mustard, pickles, Spam, Slim Jims, chili, chocolate, and more. At the Tabasco Country Store on Avery Island, there’s even Tabasco-flavored ice cream. Beyond that, it’s probably best to draw the line.



Commentaires:

  1. Hondo

    Je vous suis très reconnaissant pour les informations.C'est très utile.

  2. Cahal

    Merde, testez! Je le soutienne pleinement! C'est dommage, j'ai remarqué, à la veille des prochaines vacances du Nouvel An, Internet est devenu quelque peu appauvri en termes de visiteurs et, en conséquence, de bonnes idées aussi, mais le voici! Je respecte. Et ici, je suis assis dans le filet pendant des jours, des amis ont immédiatement fait signe à la célébration de la nouvelle année au-dessus de la colline, mais je ne pouvais pas à cause de la session

  3. Lotharing

    Désolé, mais je suggère d'aller dans l'autre sens.

  4. Gutilar

    Bien sûr, vous avez raison. Il y a quelque chose à ce sujet, et je pense que c'est une excellente idée.

  5. Yerucham

    génial

  6. Orville

    Plus d'articles de ce genre



Écrire un message