Nouvelles recettes

United Airlines a essayé de capitaliser sur les tweets de Wendy's Chicken Nugget et a échoué si fort

United Airlines a essayé de capitaliser sur les tweets de Wendy's Chicken Nugget et a échoué si fort


United Airlines a été brutalement grillée sur Twitter après avoir tenté d'imiter le succès marketing de Wendy

Peut-être ont-ils réalisé qu'un vol gratuit United Airlines pourrait être un peu… un frein.

À l'heure actuelle, nous connaissons tous le héros des médias sociaux des temps modernes nommé Carter Wilkerson – l'adolescent du Nevada qui a épiquement demandé à Wendy's des pépites de poulet gratuites pendant un an et a reçu l'ordre de dépasser les 18 millions de retweets pour recevoir son prix.

Wilkerson n'a pas tout à fait atteint son objectif, mais avec un peu d'aide d'Ellen DeGeneres, il a battu le record du plus grand nombre de retweets (3,4 millions et plus) dans l'histoire de Twitter, donc Wendy's a honoré l'accord avec courage de toute façon.

[email protected] est désormais le tweet le plus retweeté de tous les temps. C'est bon pour les pépites, et 100 000 $ à @DTFA. Considérez que c'est fait. #nuggsforcarter pic.twitter.com/k6uhsJiP4E

- Wendy's (@Wendys) 9 mai 2017

Tout est bien qui finit bien, non ? United Airlines a tenté de profiter de ce succès sur les réseaux sociaux (peut-être à la recherche d'une publicité positive accrue) et a été trollée par des utilisateurs sceptiques de Twitter. Allez, United : vous ne connaissez pas la loi des rendements décroissants ?

Cela a fini par être un autre faux pas de relations publiques pour une entreprise qui a été un peu traînée dans la boue depuis l'incident d'avril 2017 où un médecin a été a involontairement traîné un vol United Airlines surbooké.

– Jack Mull (@J4CKMULL) 10 mai 2017

@united @carterjwm @Wendys Yo @United combien de retweets pour ne pas me faire agresser par toi sur mon prochain vol ?

– Siqi Chen (@blader) 11 mai 2017

@unis @carterjwm @Wendys Salut @carterjwm. Voir le GIF pour des conseils. pic.twitter.com/KfBl0xvpEW

– Boom Fantasy (@BoomDFS) 11 mai 2017

– Brian Reynolds (@brianreynolds13) 10 mai 2017


"Cela ressemble à une affaire classée": Ilhan Omar se joint aux démocrates affirmant que Derek Chauvin est coupable avant que le verdict ne soit rendu et exige un "changement transformationnel" pour réparer les "agressions répétées" des flics

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar a qualifié mardi le procès pour meurtre contre Derek Chauvin d'"affaire classée" alors que le jury est séquestré pour délibération.

" Pour moi, l'affaire ressemble à une affaire classée où il ne faudrait même pas se demander s'il y aura un acquittement ou un verdict qui ne correspond pas à l'ampleur du crime qui a été commis ", a déclaré le représentant du Minnesota à la presse à Brooklyn Center, Minnesota mardi après-midi.

Les commentaires d'Omar sont intervenus avant que le jury n'ait rendu un verdict, et après que le juge dans l'affaire Chauvin a déclaré que les politiciens commentant le procès pourraient être un motif pour la défense de faire appel d'un verdict de culpabilité potentiel.

La représentante progressiste a déclaré qu'elle faisait confiance au procès "digne et juste".

"Comme la communauté est toujours à fleur de peau et pense que nous sommes une communauté qui a subi des injustices à maintes reprises, [ils croient] que cela pourrait en fait être le tournant", a poursuivi Omar. «Et donc nous sommes priés, nous nous tenons les uns aux autres pour nous soutenir, nous nous vérifions les uns les autres. Et j'espère que ce verdict arrivera bientôt et que la communauté pourra commencer le processus de guérison.'

Les commentaires d'Omar ont été faits à l'endroit où Daunte Wright, 20 ans (à gauche), a été tué. Kimberly Potter, 48 ans (à droite) a été arrêtée mercredi et inculpée du meurtre de Wright lors d'un contrôle routier la semaine dernière

Le président Joe Biden a déclaré mardi qu'il priait pour le "bon verdict" dans le procès de George Floyd alors qu'il qualifiait les preuves de "écrasantes" dans une série de commentaires extraordinaires qui interviennent alors que le jury entame sa deuxième journée de délibérations dans l'affaire Chauvin.

«Je prie pour que le verdict soit le bon verdict. Ce qui est – je pense que c'est écrasant à mon avis », a déclaré Biden aux journalistes dans le bureau ovale. "Je ne dirais pas cela à moins que le jury ne soit séquestré maintenant."

La Maison Blanche a affirmé plus tard que Biden ne plaidait pas pour un verdict particulier mais exprimait de la compassion pour la famille Floyd.

"Je ne pense pas qu'il verrait que cela pèserait sur le verdict", a déclaré l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, lors de son point de presse. "Il exprimait ce que de nombreuses personnes ressentent à travers le pays, c'est-à-dire de la compassion pour la famille."

Elle a indiqué que Biden pourrait avoir plus à dire une fois le verdict rendu. Biden pèse une adresse à la nation, selon les rapports.

"Je m'attends à ce qu'il pèse davantage, plus loin, une fois le verdict rendu et je ne fournirai pas d'analyse supplémentaire sur ce qu'il voulait dire", a déclaré Psaki, refusant de préciser si Biden voulait que Chauvin soit reconnu coupable de toutes les accusations.

Elle a défendu les commentaires de Biden, affirmant que le président avait suivi de près le procès, s'était rapproché de la famille Floyd et avait attendu pour parler jusqu'à ce que le jury soit séquestré.

Biden a appelé le frère de Floyd Philonise lundi après que le jury se soit rendu à huis clos pour ses délibérations sur les accusations de meurtre et d'homicide involontaire contre Chauvin. Le président a noté qu'il avait attendu que le jury soit séquestré pour passer l'appel et commenter l'affaire.

"J'ai appris à connaître la famille de George", a déclaré Biden en ajoutant qu'il "ne peut qu'imaginer la pression et l'anxiété qu'ils ressentent".

Biden a dénoncé la mort de Floyd mais n'avait jusqu'à présent pas pesé sur le procès. Ses commentaires extraordinaires interviennent alors que le jury de 12 membres a entamé sa deuxième journée à huis clos et que la nation attend sa décision.

Les commentaires du président interviennent également au milieu de la colère croissante des républicains envers la représentante Maxine Waters appelant à ce que Chauvin soit reconnu coupable et que les manifestants de Black Lives Matter soient «plus conflictuels».

Le démocrate californien a suscité l'indignation en se rendant à Minneapolis samedi et en exhortant les manifestants à « devenir plus conflictuels » si Chauvin était acquitté. Elle a ensuite déclaré qu'elle n'appelait pas à la violence et a accusé les républicains d'avoir déformé ses propos. Elle était de retour à Capitol Hill mardi, présidant le comité des services financiers de la Chambre, qu'elle préside. Les démocrates ont défendu ses propos.

Les commentaires de Waters ce week-end, à la veille du retrait du jury pour examiner son verdict, ont peut-être permis à la défense de Chauvin de faire appel et de renverser tout verdict de culpabilité. Le juge a déclaré lundi "Je souhaite que les élus arrêtent de parler de cette affaire".

La Maison Blanche a également soutenu Waters.

"La membre du Congrès a fourni des éclaircissements supplémentaires sur ses propres remarques et je vous le ferais certainement remarquer", a déclaré Psaki mardi.


"Cela ressemble à une affaire classée": Ilhan Omar se joint aux démocrates affirmant que Derek Chauvin est coupable avant que le verdict ne soit rendu et exige un "changement transformationnel" pour réparer les "agressions répétées" des flics

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar a qualifié mardi le procès pour meurtre contre Derek Chauvin d'"affaire classée" alors que le jury est séquestré pour délibération.

" Pour moi, l'affaire ressemble à une affaire classée où il ne faudrait même pas se demander s'il y aura un acquittement ou un verdict qui ne correspond pas à l'ampleur du crime qui a été commis ", a déclaré le représentant du Minnesota à la presse à Brooklyn Center, Minnesota mardi après-midi.

Les commentaires d'Omar sont intervenus avant que le jury n'ait rendu un verdict, et après que le juge dans l'affaire Chauvin a déclaré que les politiciens commentant le procès pourraient être un motif pour la défense de faire appel d'un verdict de culpabilité potentiel.

La représentante progressiste a déclaré qu'elle faisait confiance au procès "digne et juste".

"Comme la communauté est toujours à fleur de peau et pense que nous sommes une communauté qui a subi des injustices maintes et maintes fois, [ils croient] que cela pourrait en fait être le tournant", a poursuivi Omar. «Et donc nous sommes priés, nous nous tenons les uns aux autres pour nous soutenir, nous nous vérifions les uns les autres. Et j'espère que ce verdict arrivera bientôt et que la communauté pourra commencer le processus de guérison.'

Les commentaires d'Omar ont été faits à l'endroit où Daunte Wright, 20 ans (à gauche), a été tué. Kimberly Potter, 48 ans (à droite) a été arrêtée mercredi et inculpée du meurtre de Wright lors d'un contrôle routier la semaine dernière

Le président Joe Biden a déclaré mardi qu'il priait pour le "bon verdict" dans le procès de George Floyd alors qu'il qualifiait les preuves de "écrasantes" dans une série de commentaires extraordinaires qui interviennent alors que le jury entame sa deuxième journée de délibérations dans l'affaire Chauvin.

«Je prie pour que le verdict soit le bon verdict. Ce qui est – je pense que c'est écrasant à mon avis », a déclaré Biden aux journalistes dans le bureau ovale. "Je ne dirais pas cela à moins que le jury ne soit séquestré maintenant."

La Maison Blanche a affirmé plus tard que Biden ne plaidait pas pour un verdict particulier mais exprimait de la compassion pour la famille Floyd.

"Je ne pense pas qu'il verrait que cela pèserait sur le verdict", a déclaré l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, lors de son point de presse. "Il exprimait ce que de nombreuses personnes ressentent à travers le pays, c'est-à-dire de la compassion pour la famille."

Elle a indiqué que Biden pourrait avoir plus à dire une fois le verdict rendu. Biden pèse une adresse à la nation, selon les rapports.

"Je m'attends à ce qu'il pèse davantage, plus loin, une fois le verdict rendu et je ne fournirai pas d'analyse supplémentaire sur ce qu'il voulait dire", a déclaré Psaki, refusant de préciser si Biden voulait que Chauvin soit reconnu coupable de toutes les accusations.

Elle a défendu les commentaires de Biden, affirmant que le président avait suivi de près le procès, s'était rapproché de la famille Floyd et avait attendu pour parler jusqu'à ce que le jury soit séquestré.

Biden a appelé le frère de Floyd Philonise lundi après que le jury se soit rendu à huis clos pour ses délibérations sur les accusations de meurtre et d'homicide involontaire contre Chauvin. Le président a noté qu'il avait attendu que le jury soit séquestré pour passer l'appel et commenter l'affaire.

"J'ai appris à connaître la famille de George", a déclaré Biden en ajoutant qu'il "ne peut qu'imaginer la pression et l'anxiété qu'ils ressentent".

Biden a dénoncé la mort de Floyd mais n'avait jusqu'à présent pas pesé sur le procès. Ses commentaires extraordinaires interviennent alors que le jury de 12 membres a entamé sa deuxième journée à huis clos et que la nation attend sa décision.

Les commentaires du président interviennent également au milieu de la colère croissante des républicains envers la représentante Maxine Waters appelant à ce que Chauvin soit reconnu coupable et que les manifestants de Black Lives Matter soient «plus conflictuels».

Le démocrate californien a suscité l'indignation en se rendant à Minneapolis samedi et en exhortant les manifestants à « devenir plus conflictuels » si Chauvin était acquitté. Elle a déclaré plus tard qu'elle n'appelait pas à la violence et a accusé les républicains d'avoir déformé ses propos. Elle était de retour à Capitol Hill mardi, présidant le comité des services financiers de la Chambre, qu'elle préside. Les démocrates ont défendu ses propos.

Les commentaires de Waters ce week-end, à la veille du retrait du jury pour examiner son verdict, ont peut-être permis à la défense de Chauvin de faire appel et de renverser tout verdict de culpabilité. Le juge a déclaré lundi "Je souhaite que les élus arrêtent de parler de cette affaire".

La Maison Blanche a également soutenu Waters.

"La membre du Congrès a fourni des éclaircissements supplémentaires sur ses propres remarques et je vous le ferais certainement remarquer", a déclaré Psaki mardi.


"Cela ressemble à une affaire classée": Ilhan Omar se joint aux démocrates affirmant que Derek Chauvin est coupable avant que le verdict ne soit rendu et exige un "changement transformationnel" pour réparer les "agressions répétées" des flics

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar a qualifié mardi le procès pour meurtre contre Derek Chauvin d'"affaire classée" alors que le jury est séquestré pour délibération.

" Pour moi, l'affaire ressemble à une affaire classée où il ne faudrait même pas se demander s'il y aura un acquittement ou un verdict qui ne correspond pas à l'ampleur du crime qui a été commis ", a déclaré le représentant du Minnesota à la presse à Brooklyn Center, Minnesota mardi après-midi.

Les commentaires d'Omar sont intervenus avant que le jury n'ait rendu un verdict, et après que le juge dans l'affaire Chauvin a déclaré que les politiciens commentant le procès pourraient être un motif pour la défense de faire appel d'un verdict de culpabilité potentiel.

La représentante progressiste a déclaré qu'elle faisait confiance au procès "digne et juste".

"Comme la communauté est toujours à fleur de peau et pense que nous sommes une communauté qui a subi des injustices à maintes reprises, [ils croient] que cela pourrait en fait être le tournant", a poursuivi Omar. «Et donc nous sommes priés, nous nous tenons les uns aux autres pour nous soutenir, nous nous vérifions les uns les autres. Et j'espère que ce verdict arrivera bientôt et que la communauté pourra commencer le processus de guérison.'

Les commentaires d'Omar ont été faits à l'endroit où Daunte Wright, 20 ans (à gauche), a été tué. Kimberly Potter, 48 ans (à droite) a été arrêtée mercredi et inculpée du meurtre de Wright lors d'un contrôle routier la semaine dernière

Le président Joe Biden a déclaré mardi qu'il priait pour le "bon verdict" dans le procès de George Floyd alors qu'il qualifiait les preuves de "écrasantes" dans une série de commentaires extraordinaires qui interviennent alors que le jury entame sa deuxième journée de délibérations dans l'affaire Chauvin.

«Je prie pour que le verdict soit le bon verdict. Ce qui est – je pense que c'est écrasant à mon avis », a déclaré Biden aux journalistes dans le bureau ovale. "Je ne dirais pas cela à moins que le jury ne soit séquestré maintenant."

La Maison Blanche a affirmé plus tard que Biden ne plaidait pas pour un verdict particulier mais exprimait de la compassion pour la famille Floyd.

"Je ne pense pas qu'il verrait cela comme une influence sur le verdict", a déclaré l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, lors de son point de presse. "Il exprimait ce que de nombreuses personnes ressentent à travers le pays, c'est-à-dire de la compassion pour la famille."

Elle a indiqué que Biden pourrait avoir plus à dire une fois le verdict rendu. Biden pèse une adresse à la nation, selon les rapports.

"Je m'attends à ce qu'il pèse davantage, plus loin, une fois le verdict rendu et je ne fournirai pas d'analyse supplémentaire sur ce qu'il voulait dire", a déclaré Psaki, refusant de préciser si Biden voulait que Chauvin soit reconnu coupable de toutes les accusations.

Elle a défendu les commentaires de Biden, affirmant que le président avait suivi de près le procès, s'était rapproché de la famille Floyd et avait attendu pour parler jusqu'à ce que le jury soit séquestré.

Biden a appelé le frère de Floyd Philonise lundi après que le jury se soit rendu à huis clos pour ses délibérations sur les accusations de meurtre et d'homicide involontaire contre Chauvin. Le président a noté qu'il avait attendu que le jury soit séquestré pour passer l'appel et commenter l'affaire.

"J'ai appris à connaître la famille de George", a déclaré Biden en ajoutant qu'il "ne peut qu'imaginer la pression et l'anxiété qu'ils ressentent".

Biden a dénoncé la mort de Floyd mais n'avait jusqu'à présent pas pesé sur le procès. Ses commentaires extraordinaires interviennent alors que le jury de 12 membres a entamé sa deuxième journée à huis clos et que la nation attend sa décision.

Les commentaires du président interviennent également au milieu de la colère croissante des républicains envers la représentante Maxine Waters appelant à ce que Chauvin soit reconnu coupable et que les manifestants de Black Lives Matter soient «plus conflictuels».

Le démocrate californien a suscité l'indignation en se rendant à Minneapolis samedi et en exhortant les manifestants à « devenir plus conflictuels » si Chauvin était acquitté. Elle a déclaré plus tard qu'elle n'appelait pas à la violence et a accusé les républicains d'avoir déformé ses propos. Elle était de retour à Capitol Hill mardi, présidant le comité des services financiers de la Chambre, qu'elle préside. Les démocrates ont défendu ses propos.

Les commentaires de Waters ce week-end, à la veille du retrait du jury pour examiner son verdict, ont peut-être permis à la défense de Chauvin de faire appel et de renverser tout verdict de culpabilité. Le juge a déclaré lundi "Je souhaite que les élus arrêtent de parler de cette affaire".

La Maison Blanche a également soutenu Waters.

"La membre du Congrès a fourni des éclaircissements supplémentaires sur ses propres remarques et je vous le ferais certainement remarquer", a déclaré Psaki mardi.


"Cela ressemble à une affaire classée": Ilhan Omar se joint aux démocrates affirmant que Derek Chauvin est coupable avant que le verdict ne soit rendu et exige un "changement transformationnel" pour réparer les "agressions répétées" des flics

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar a qualifié mardi le procès pour meurtre contre Derek Chauvin d'"affaire classée" alors que le jury est séquestré pour délibération.

" Pour moi, l'affaire ressemble à une affaire classée où il ne faudrait même pas se demander s'il y aura un acquittement ou un verdict qui ne correspond pas à l'ampleur du crime qui a été commis ", a déclaré le représentant du Minnesota à la presse à Brooklyn Center, Minnesota mardi après-midi.

Les commentaires d'Omar sont intervenus avant que le jury n'ait rendu un verdict, et après que le juge dans l'affaire Chauvin a déclaré que les politiciens commentant le procès pourraient être un motif pour la défense de faire appel d'un verdict de culpabilité potentiel.

La représentante progressiste a déclaré qu'elle faisait confiance au procès "digne et juste".

"Comme la communauté est toujours à fleur de peau et pense que nous sommes une communauté qui a subi des injustices à maintes reprises, [ils croient] que cela pourrait en fait être le tournant", a poursuivi Omar. «Et donc nous sommes priés, nous nous tenons les uns aux autres pour nous soutenir, nous nous vérifions les uns les autres. Et j'espère que ce verdict arrivera bientôt et que la communauté pourra commencer le processus de guérison.'

Les commentaires d'Omar ont été faits à l'endroit où Daunte Wright, 20 ans (à gauche), a été tué. Kimberly Potter, 48 ans (à droite) a été arrêtée mercredi et inculpée du meurtre de Wright lors d'un contrôle routier la semaine dernière

Le président Joe Biden a déclaré mardi qu'il priait pour le "bon verdict" dans le procès de George Floyd alors qu'il qualifiait les preuves de "écrasantes" dans une série de commentaires extraordinaires qui interviennent alors que le jury entame sa deuxième journée de délibérations dans l'affaire Chauvin.

«Je prie pour que le verdict soit le bon verdict. Ce qui est – je pense que c'est écrasant à mon avis », a déclaré Biden aux journalistes dans le bureau ovale. "Je ne dirais pas cela à moins que le jury ne soit séquestré maintenant."

La Maison Blanche a affirmé plus tard que Biden ne plaidait pas pour un verdict particulier mais exprimait de la compassion pour la famille Floyd.

"Je ne pense pas qu'il verrait que cela pèserait sur le verdict", a déclaré l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, lors de son point de presse. "Il exprimait ce que de nombreuses personnes ressentent à travers le pays, c'est-à-dire de la compassion pour la famille."

Elle a indiqué que Biden pourrait avoir plus à dire une fois le verdict rendu. Biden pèse une adresse à la nation, selon les rapports.

"Je m'attends à ce qu'il pèse davantage, plus loin, une fois le verdict rendu et je ne fournirai pas d'analyse supplémentaire sur ce qu'il voulait dire", a déclaré Psaki, refusant de préciser si Biden voulait que Chauvin soit reconnu coupable de toutes les accusations.

Elle a défendu les commentaires de Biden, affirmant que le président avait suivi de près le procès, s'était rapproché de la famille Floyd et avait attendu pour parler jusqu'à ce que le jury soit séquestré.

Biden a appelé le frère de Floyd Philonise lundi après que le jury se soit rendu à huis clos pour ses délibérations sur les accusations de meurtre et d'homicide involontaire contre Chauvin. Le président a noté qu'il avait attendu que le jury soit séquestré pour passer l'appel et commenter l'affaire.

"J'ai appris à connaître la famille de George", a déclaré Biden en ajoutant qu'il "ne peut qu'imaginer la pression et l'anxiété qu'ils ressentent".

Biden a dénoncé la mort de Floyd mais n'avait jusqu'à présent pas pesé sur le procès. Ses commentaires extraordinaires interviennent alors que le jury de 12 membres a entamé sa deuxième journée à huis clos et que la nation attend sa décision.

Les commentaires du président interviennent également au milieu de la colère croissante des républicains envers la représentante Maxine Waters appelant à ce que Chauvin soit reconnu coupable et que les manifestants de Black Lives Matter soient «plus conflictuels».

Le démocrate californien a suscité l'indignation en se rendant à Minneapolis samedi et en exhortant les manifestants à « devenir plus conflictuels » si Chauvin était acquitté. Elle a ensuite déclaré qu'elle n'appelait pas à la violence et a accusé les républicains d'avoir déformé ses propos. Elle était de retour à Capitol Hill mardi, présidant le comité des services financiers de la Chambre, qu'elle préside. Les démocrates ont défendu ses propos.

Les commentaires de Waters ce week-end, à la veille du retrait du jury pour examiner son verdict, ont peut-être permis à la défense de Chauvin de faire appel et de renverser tout verdict de culpabilité. Le juge a déclaré lundi "Je souhaite que les élus arrêtent de parler de cette affaire".

La Maison Blanche a également soutenu Waters.

"La membre du Congrès a fourni des éclaircissements supplémentaires sur ses propres remarques et je vous le ferais certainement remarquer", a déclaré Psaki mardi.


"Cela ressemble à une affaire classée": Ilhan Omar se joint aux démocrates affirmant que Derek Chauvin est coupable avant que le verdict ne soit rendu et exige un "changement transformationnel" pour réparer les "agressions répétées" des flics

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar a qualifié mardi le procès pour meurtre contre Derek Chauvin d'"affaire classée" alors que le jury est séquestré pour délibération.

" Pour moi, l'affaire ressemble à une affaire classée où il ne faudrait même pas se demander s'il y aura un acquittement ou un verdict qui ne correspond pas à l'ampleur du crime qui a été commis ", a déclaré le représentant du Minnesota à la presse à Brooklyn Center, Minnesota mardi après-midi.

Les commentaires d'Omar sont intervenus avant que le jury n'ait rendu un verdict, et après que le juge dans l'affaire Chauvin a déclaré que les politiciens commentant le procès pourraient être un motif pour la défense de faire appel d'un verdict de culpabilité potentiel.

La représentante progressiste a déclaré qu'elle faisait confiance au procès "digne et juste".

"Comme la communauté est toujours à fleur de peau et pense que nous sommes une communauté qui a subi des injustices à maintes reprises, [ils croient] que cela pourrait en fait être le tournant", a poursuivi Omar. «Et donc nous sommes priés, nous nous tenons les uns aux autres pour nous soutenir, nous nous vérifions les uns les autres. Et j'espère que ce verdict arrivera bientôt et que la communauté pourra commencer le processus de guérison.'

Les commentaires d'Omar ont été faits à l'endroit où Daunte Wright, 20 ans (à gauche), a été tué. Kimberly Potter, 48 ans (à droite) a été arrêtée mercredi et inculpée du meurtre de Wright lors d'un contrôle routier la semaine dernière

Le président Joe Biden a déclaré mardi qu'il priait pour le "bon verdict" dans le procès de George Floyd alors qu'il qualifiait les preuves de "écrasantes" dans une série de commentaires extraordinaires qui interviennent alors que le jury entame sa deuxième journée de délibérations dans l'affaire Chauvin.

«Je prie pour que le verdict soit le bon verdict. Ce qui est – je pense que c'est écrasant à mon avis », a déclaré Biden aux journalistes dans le bureau ovale. "Je ne dirais pas cela à moins que le jury ne soit séquestré maintenant."

La Maison Blanche a affirmé plus tard que Biden ne plaidait pas pour un verdict particulier mais exprimait de la compassion pour la famille Floyd.

"Je ne pense pas qu'il verrait que cela pèserait sur le verdict", a déclaré l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, lors de son point de presse. "Il exprimait ce que de nombreuses personnes ressentent à travers le pays, c'est-à-dire de la compassion pour la famille."

Elle a indiqué que Biden pourrait avoir plus à dire une fois le verdict rendu. Biden pèse une adresse à la nation, selon les rapports.

"Je m'attends à ce qu'il pèse davantage, plus loin, une fois le verdict rendu et je ne fournirai pas d'analyse supplémentaire sur ce qu'il voulait dire", a déclaré Psaki, refusant de préciser si Biden voulait que Chauvin soit reconnu coupable de toutes les accusations.

Elle a défendu les commentaires de Biden, affirmant que le président avait suivi de près le procès, s'était rapproché de la famille Floyd et avait attendu pour parler jusqu'à ce que le jury soit séquestré.

Biden a appelé le frère de Floyd Philonise lundi après que le jury se soit rendu à huis clos pour ses délibérations sur les accusations de meurtre et d'homicide involontaire contre Chauvin. Le président a noté qu'il avait attendu que le jury soit séquestré pour passer l'appel et commenter l'affaire.

"J'ai appris à connaître la famille de George", a déclaré Biden en ajoutant qu'il "ne peut qu'imaginer la pression et l'anxiété qu'ils ressentent".

Biden a dénoncé la mort de Floyd mais n'avait jusqu'à présent pas pesé sur le procès. Ses commentaires extraordinaires interviennent alors que le jury de 12 membres a entamé sa deuxième journée à huis clos et que la nation attend sa décision.

Les commentaires du président interviennent également au milieu de la colère croissante des républicains envers la représentante Maxine Waters appelant à ce que Chauvin soit reconnu coupable et que les manifestants de Black Lives Matter soient «plus conflictuels».

Le démocrate californien a suscité l'indignation en se rendant à Minneapolis samedi et en exhortant les manifestants à « devenir plus conflictuels » si Chauvin était acquitté. Elle a déclaré plus tard qu'elle n'appelait pas à la violence et a accusé les républicains d'avoir déformé ses propos. Elle était de retour à Capitol Hill mardi, présidant le comité des services financiers de la Chambre, qu'elle préside. Les démocrates ont défendu ses propos.

Les commentaires de Waters ce week-end, à la veille du retrait du jury pour examiner son verdict, ont peut-être permis à la défense de Chauvin de faire appel et de renverser tout verdict de culpabilité. Le juge a déclaré lundi "Je souhaite que les élus arrêtent de parler de cette affaire".

La Maison Blanche a également soutenu Waters.

"La membre du Congrès a fourni des éclaircissements supplémentaires sur ses propres remarques et je vous le ferais certainement remarquer", a déclaré Psaki mardi.


"Cela ressemble à une affaire classée": Ilhan Omar se joint aux démocrates affirmant que Derek Chauvin est coupable avant que le verdict ne soit rendu et exige un "changement transformationnel" pour réparer les "agressions répétées" des flics

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar a qualifié mardi le procès pour meurtre contre Derek Chauvin d'"affaire classée" alors que le jury est séquestré pour délibération.

" Pour moi, l'affaire ressemble à une affaire classée où il ne faudrait même pas se demander s'il y aura un acquittement ou un verdict qui ne correspond pas à l'ampleur du crime qui a été commis ", a déclaré le représentant du Minnesota à la presse à Brooklyn Center, Minnesota mardi après-midi.

Les commentaires d'Omar sont intervenus avant que le jury n'ait rendu un verdict, et après que le juge dans l'affaire Chauvin a déclaré que les politiciens commentant le procès pourraient être un motif pour la défense de faire appel d'un verdict de culpabilité potentiel.

La représentante progressiste a déclaré qu'elle faisait confiance au procès "digne et juste".

"Comme la communauté est toujours à fleur de peau et pense que nous sommes une communauté qui a subi des injustices maintes et maintes fois, [ils croient] que cela pourrait en fait être le tournant", a poursuivi Omar. «Et donc nous sommes priés, nous nous tenons les uns aux autres pour nous soutenir, nous nous vérifions les uns les autres. Et j'espère que ce verdict arrivera bientôt et que la communauté pourra commencer le processus de guérison.'

Les commentaires d'Omar ont été faits à l'endroit où Daunte Wright, 20 ans (à gauche), a été tué. Kimberly Potter, 48 ans (à droite) a été arrêtée mercredi et inculpée du meurtre de Wright lors d'un contrôle routier la semaine dernière

Le président Joe Biden a déclaré mardi qu'il priait pour le "bon verdict" dans le procès de George Floyd alors qu'il qualifiait les preuves de "écrasantes" dans une série de commentaires extraordinaires qui interviennent alors que le jury entame sa deuxième journée de délibérations dans l'affaire Chauvin.

«Je prie pour que le verdict soit le bon verdict. Ce qui est – je pense que c'est écrasant à mon avis », a déclaré Biden aux journalistes dans le bureau ovale. "Je ne dirais pas cela à moins que le jury ne soit séquestré maintenant."

La Maison Blanche a affirmé plus tard que Biden ne plaidait pas pour un verdict particulier mais exprimait de la compassion pour la famille Floyd.

"Je ne pense pas qu'il verrait que cela pèserait sur le verdict", a déclaré l'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, lors de son point de presse. "Il exprimait ce que de nombreuses personnes ressentent à travers le pays, c'est-à-dire de la compassion pour la famille."

Elle a indiqué que Biden pourrait avoir plus à dire une fois le verdict rendu. Biden pèse une adresse à la nation, selon les rapports.

"Je m'attends à ce qu'il pèse davantage, plus loin, une fois le verdict rendu et je ne fournirai pas d'analyse supplémentaire sur ce qu'il voulait dire", a déclaré Psaki, refusant de préciser si Biden voulait que Chauvin soit reconnu coupable de toutes les accusations.

Elle a défendu les commentaires de Biden, affirmant que le président avait suivi de près le procès, s'était rapproché de la famille Floyd et avait attendu pour parler jusqu'à ce que le jury soit séquestré.

Biden a appelé le frère de Floyd Philonise lundi après que le jury se soit rendu à huis clos pour ses délibérations sur les accusations de meurtre et d'homicide involontaire contre Chauvin. Le président a noté qu'il avait attendu que le jury soit séquestré pour passer l'appel et commenter l'affaire.

"J'ai appris à connaître la famille de George", a déclaré Biden en ajoutant qu'il "ne peut qu'imaginer la pression et l'anxiété qu'ils ressentent".

Biden a dénoncé la mort de Floyd mais n'avait jusqu'à présent pas pesé sur le procès. Ses commentaires extraordinaires interviennent alors que le jury de 12 membres a entamé sa deuxième journée à huis clos et que la nation attend sa décision.

Les commentaires du président interviennent également au milieu de la colère croissante des républicains envers la représentante Maxine Waters appelant à ce que Chauvin soit reconnu coupable et que les manifestants de Black Lives Matter soient «plus conflictuels».

Le démocrate californien a suscité l'indignation en se rendant à Minneapolis samedi et en exhortant les manifestants à « devenir plus conflictuels » si Chauvin était acquitté. Elle a déclaré plus tard qu'elle n'appelait pas à la violence et a accusé les républicains d'avoir déformé ses propos. Elle était de retour à Capitol Hill mardi, présidant le comité des services financiers de la Chambre, qu'elle préside. Les démocrates ont défendu ses propos.

Les commentaires de Waters ce week-end, à la veille du retrait du jury pour examiner son verdict, ont peut-être permis à la défense de Chauvin de faire appel et de renverser tout verdict de culpabilité. Le juge a déclaré lundi "Je souhaite que les élus arrêtent de parler de cette affaire".

La Maison Blanche a également soutenu Waters.

"La membre du Congrès a fourni des éclaircissements supplémentaires sur ses propres remarques et je vous le ferais certainement remarquer", a déclaré Psaki mardi.


"Cela ressemble à une affaire classée": Ilhan Omar se joint aux démocrates affirmant que Derek Chauvin est coupable avant que le verdict ne soit rendu et exige un "changement transformationnel" pour réparer les "agressions répétées" des flics

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar a qualifié mardi le procès pour meurtre contre Derek Chauvin d'"affaire classée" alors que le jury est séquestré pour délibération.

" Pour moi, l'affaire ressemble à une affaire classée où il ne faudrait même pas se demander s'il y aura un acquittement ou un verdict qui ne correspond pas à l'ampleur du crime qui a été commis ", a déclaré le représentant du Minnesota à la presse à Brooklyn Center, Minnesota mardi après-midi.

Les commentaires d'Omar sont intervenus avant que le jury n'ait rendu un verdict, et après que le juge dans l'affaire Chauvin a déclaré que les politiciens commentant le procès pourraient être un motif pour la défense de faire appel d'un verdict de culpabilité potentiel.

La représentante progressiste a déclaré qu'elle faisait confiance au procès "digne et juste".

'As the community is still on edge and feels that we are a community that has experienced injustice over and over again, [they trust] that this might actually be the turning point,' Omar continued. 'And so we are prayed up, we are holding onto one another for support, we are checking in on one another. And hopefully this verdict will come soon and the community can start the process of healing.'

Omar's comments were made from the spot where 20-year-old Daunte Wright (left) was killed. Kimberly Potter, 48, (right) was arrested Wednesday and charged over Wright's killing during a traffic stop last week

President Joe Biden on Tuesday said he is praying for the 'right verdict' in George Floyd trial as he called the evidence 'overwhelming' in a series of extraordinary comments that come as the jury begins its second day of deliberations in Chauvin's case.

'I'm praying the verdict is the right verdict. Which is – I think it's overwhelming in my view,' Biden told reporters in the Oval office. 'I wouldn't say that unless the jury was sequestered now.'

The White House later claimed Biden wasn't advocating for a particular verdict but expressing compassion for the Floyd family.

'I don't think he would see it as weighing in on the verdict,' White House press secretary Jen Psaki said at her press briefing. 'He was conveying what many people are feeling across the country, which is compassion for the family.'

She indicated Biden could have more to say after the verdict is rendered. Biden is weighing an address to the nation, according to reports.

'I expect that he will weigh in more, further, once there is a verdict and I'm not going to provide additional analysis on what he meant,' Psaki said, declining to clarify if Biden wanted Chauvin found guilty on all charges.

She defended Biden's comments, saying the president had closely followed the trial, has gotten close to the Floyd family and waited to speak until the jury was sequestered.

Biden called Floyd's brother Philonise on Monday after the jury went behind closed doors for their deliberations on the charges of murder and manslaughter against Chauvin. The president noted he waited until the jury was sequestered to make the call and to comment on the case.

'I've come to know George's family,' Biden said as he added he 'can only imagine the pressure and anxiety they're feeling.'

Biden has denounced Floyd's death but had stopped short of weighing in on the trial until now. His extraordinary comments come as the 12-member jury began its second day behind closed doors and the nation waits for their decision.

The president's comments also come amid growing anger among Republicans for Rep. Maxine Waters' calling for Chauvin to be found guilty and for Black Lives Matter protesters to be 'more confrontational'.

The California Democrat sparked outrage by travelling to Minneapolis on Saturday and urging protesters to 'get more confrontational' if Chauvin was acquitted. She later said she was not urging violence and accused Republicans of twisting her words. She was back on Capitol Hill Tuesday, presiding over the House Financial Services Committee, which she chairs. Democrats have defended her remarks.

Waters' comments over the weekend, on the eve of the jury retiring to consider its verdict, may have handed Chauvin's defense grounds for appeal and the turning over of any guilty verdict. The judge on Monday said 'I wish elected officials would stop talking about this case.'

The White House also has stood by Waters.

'The congresswoman has provided further clarification of her own remarks and I would certainly point you to that,' Psaki said on Tuesday.


'This feels like a closed case': Ilhan Omar joins Democrats saying Derek Chauvin is guilty before the verdict is handed down and demands 'transformational change' to fix 'repeated assaults' by cops

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar called the murder trial against Derek Chauvin a 'closed case' on Tuesday as the jury is sequestered for deliberation.

'The case to me feels like a closed case where it shouldn't be really even questioned whether there will be an acquittal or a verdict that doesn't meet the scale of the crime that was committed,' the Minnesota representative told press in Brooklyn Center, Minnesota on Tuesday afternoon.

Omar's comments came before the jury has reached a verdict, and after the judge in Chauvin's case said politicians commenting on the trial could be grounds for the defense to appeal a potential guilty verdict.

The progressive representative said that she trusts the trial to be 'dignified and just'.

'As the community is still on edge and feels that we are a community that has experienced injustice over and over again, [they trust] that this might actually be the turning point,' Omar continued. 'And so we are prayed up, we are holding onto one another for support, we are checking in on one another. And hopefully this verdict will come soon and the community can start the process of healing.'

Omar's comments were made from the spot where 20-year-old Daunte Wright (left) was killed. Kimberly Potter, 48, (right) was arrested Wednesday and charged over Wright's killing during a traffic stop last week

President Joe Biden on Tuesday said he is praying for the 'right verdict' in George Floyd trial as he called the evidence 'overwhelming' in a series of extraordinary comments that come as the jury begins its second day of deliberations in Chauvin's case.

'I'm praying the verdict is the right verdict. Which is – I think it's overwhelming in my view,' Biden told reporters in the Oval office. 'I wouldn't say that unless the jury was sequestered now.'

The White House later claimed Biden wasn't advocating for a particular verdict but expressing compassion for the Floyd family.

'I don't think he would see it as weighing in on the verdict,' White House press secretary Jen Psaki said at her press briefing. 'He was conveying what many people are feeling across the country, which is compassion for the family.'

She indicated Biden could have more to say after the verdict is rendered. Biden is weighing an address to the nation, according to reports.

'I expect that he will weigh in more, further, once there is a verdict and I'm not going to provide additional analysis on what he meant,' Psaki said, declining to clarify if Biden wanted Chauvin found guilty on all charges.

She defended Biden's comments, saying the president had closely followed the trial, has gotten close to the Floyd family and waited to speak until the jury was sequestered.

Biden called Floyd's brother Philonise on Monday after the jury went behind closed doors for their deliberations on the charges of murder and manslaughter against Chauvin. The president noted he waited until the jury was sequestered to make the call and to comment on the case.

'I've come to know George's family,' Biden said as he added he 'can only imagine the pressure and anxiety they're feeling.'

Biden has denounced Floyd's death but had stopped short of weighing in on the trial until now. His extraordinary comments come as the 12-member jury began its second day behind closed doors and the nation waits for their decision.

The president's comments also come amid growing anger among Republicans for Rep. Maxine Waters' calling for Chauvin to be found guilty and for Black Lives Matter protesters to be 'more confrontational'.

The California Democrat sparked outrage by travelling to Minneapolis on Saturday and urging protesters to 'get more confrontational' if Chauvin was acquitted. She later said she was not urging violence and accused Republicans of twisting her words. She was back on Capitol Hill Tuesday, presiding over the House Financial Services Committee, which she chairs. Democrats have defended her remarks.

Waters' comments over the weekend, on the eve of the jury retiring to consider its verdict, may have handed Chauvin's defense grounds for appeal and the turning over of any guilty verdict. The judge on Monday said 'I wish elected officials would stop talking about this case.'

The White House also has stood by Waters.

'The congresswoman has provided further clarification of her own remarks and I would certainly point you to that,' Psaki said on Tuesday.


'This feels like a closed case': Ilhan Omar joins Democrats saying Derek Chauvin is guilty before the verdict is handed down and demands 'transformational change' to fix 'repeated assaults' by cops

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar called the murder trial against Derek Chauvin a 'closed case' on Tuesday as the jury is sequestered for deliberation.

'The case to me feels like a closed case where it shouldn't be really even questioned whether there will be an acquittal or a verdict that doesn't meet the scale of the crime that was committed,' the Minnesota representative told press in Brooklyn Center, Minnesota on Tuesday afternoon.

Omar's comments came before the jury has reached a verdict, and after the judge in Chauvin's case said politicians commenting on the trial could be grounds for the defense to appeal a potential guilty verdict.

The progressive representative said that she trusts the trial to be 'dignified and just'.

'As the community is still on edge and feels that we are a community that has experienced injustice over and over again, [they trust] that this might actually be the turning point,' Omar continued. 'And so we are prayed up, we are holding onto one another for support, we are checking in on one another. And hopefully this verdict will come soon and the community can start the process of healing.'

Omar's comments were made from the spot where 20-year-old Daunte Wright (left) was killed. Kimberly Potter, 48, (right) was arrested Wednesday and charged over Wright's killing during a traffic stop last week

President Joe Biden on Tuesday said he is praying for the 'right verdict' in George Floyd trial as he called the evidence 'overwhelming' in a series of extraordinary comments that come as the jury begins its second day of deliberations in Chauvin's case.

'I'm praying the verdict is the right verdict. Which is – I think it's overwhelming in my view,' Biden told reporters in the Oval office. 'I wouldn't say that unless the jury was sequestered now.'

The White House later claimed Biden wasn't advocating for a particular verdict but expressing compassion for the Floyd family.

'I don't think he would see it as weighing in on the verdict,' White House press secretary Jen Psaki said at her press briefing. 'He was conveying what many people are feeling across the country, which is compassion for the family.'

She indicated Biden could have more to say after the verdict is rendered. Biden is weighing an address to the nation, according to reports.

'I expect that he will weigh in more, further, once there is a verdict and I'm not going to provide additional analysis on what he meant,' Psaki said, declining to clarify if Biden wanted Chauvin found guilty on all charges.

She defended Biden's comments, saying the president had closely followed the trial, has gotten close to the Floyd family and waited to speak until the jury was sequestered.

Biden called Floyd's brother Philonise on Monday after the jury went behind closed doors for their deliberations on the charges of murder and manslaughter against Chauvin. The president noted he waited until the jury was sequestered to make the call and to comment on the case.

'I've come to know George's family,' Biden said as he added he 'can only imagine the pressure and anxiety they're feeling.'

Biden has denounced Floyd's death but had stopped short of weighing in on the trial until now. His extraordinary comments come as the 12-member jury began its second day behind closed doors and the nation waits for their decision.

The president's comments also come amid growing anger among Republicans for Rep. Maxine Waters' calling for Chauvin to be found guilty and for Black Lives Matter protesters to be 'more confrontational'.

The California Democrat sparked outrage by travelling to Minneapolis on Saturday and urging protesters to 'get more confrontational' if Chauvin was acquitted. She later said she was not urging violence and accused Republicans of twisting her words. She was back on Capitol Hill Tuesday, presiding over the House Financial Services Committee, which she chairs. Democrats have defended her remarks.

Waters' comments over the weekend, on the eve of the jury retiring to consider its verdict, may have handed Chauvin's defense grounds for appeal and the turning over of any guilty verdict. The judge on Monday said 'I wish elected officials would stop talking about this case.'

The White House also has stood by Waters.

'The congresswoman has provided further clarification of her own remarks and I would certainly point you to that,' Psaki said on Tuesday.


'This feels like a closed case': Ilhan Omar joins Democrats saying Derek Chauvin is guilty before the verdict is handed down and demands 'transformational change' to fix 'repeated assaults' by cops

Toutes les marques, droits d'auteur, vidéos, photos et logos appartiennent aux sources d'information respectives. Les actualités, les vidéos et les diffusions en direct proviennent de sources fiables.

Ilhan Omar called the murder trial against Derek Chauvin a 'closed case' on Tuesday as the jury is sequestered for deliberation.

'The case to me feels like a closed case where it shouldn't be really even questioned whether there will be an acquittal or a verdict that doesn't meet the scale of the crime that was committed,' the Minnesota representative told press in Brooklyn Center, Minnesota on Tuesday afternoon.

Omar's comments came before the jury has reached a verdict, and after the judge in Chauvin's case said politicians commenting on the trial could be grounds for the defense to appeal a potential guilty verdict.

The progressive representative said that she trusts the trial to be 'dignified and just'.

'As the community is still on edge and feels that we are a community that has experienced injustice over and over again, [they trust] that this might actually be the turning point,' Omar continued. 'And so we are prayed up, we are holding onto one another for support, we are checking in on one another. And hopefully this verdict will come soon and the community can start the process of healing.'

Omar's comments were made from the spot where 20-year-old Daunte Wright (left) was killed. Kimberly Potter, 48, (right) was arrested Wednesday and charged over Wright's killing during a traffic stop last week

President Joe Biden on Tuesday said he is praying for the 'right verdict' in George Floyd trial as he called the evidence 'overwhelming' in a series of extraordinary comments that come as the jury begins its second day of deliberations in Chauvin's case.

'I'm praying the verdict is the right verdict. Which is – I think it's overwhelming in my view,' Biden told reporters in the Oval office. 'I wouldn't say that unless the jury was sequestered now.'

The White House later claimed Biden wasn't advocating for a particular verdict but expressing compassion for the Floyd family.

'I don't think he would see it as weighing in on the verdict,' White House press secretary Jen Psaki said at her press briefing. 'He was conveying what many people are feeling across the country, which is compassion for the family.'

She indicated Biden could have more to say after the verdict is rendered. Biden is weighing an address to the nation, according to reports.

'I expect that he will weigh in more, further, once there is a verdict and I'm not going to provide additional analysis on what he meant,' Psaki said, declining to clarify if Biden wanted Chauvin found guilty on all charges.

She defended Biden's comments, saying the president had closely followed the trial, has gotten close to the Floyd family and waited to speak until the jury was sequestered.

Biden called Floyd's brother Philonise on Monday after the jury went behind closed doors for their deliberations on the charges of murder and manslaughter against Chauvin. The president noted he waited until the jury was sequestered to make the call and to comment on the case.

'I've come to know George's family,' Biden said as he added he 'can only imagine the pressure and anxiety they're feeling.'

Biden has denounced Floyd's death but had stopped short of weighing in on the trial until now. His extraordinary comments come as the 12-member jury began its second day behind closed doors and the nation waits for their decision.

The president's comments also come amid growing anger among Republicans for Rep. Maxine Waters' calling for Chauvin to be found guilty and for Black Lives Matter protesters to be 'more confrontational'.

The California Democrat sparked outrage by travelling to Minneapolis on Saturday and urging protesters to 'get more confrontational' if Chauvin was acquitted. She later said she was not urging violence and accused Republicans of twisting her words. She was back on Capitol Hill Tuesday, presiding over the House Financial Services Committee, which she chairs. Democrats have defended her remarks.

Waters' comments over the weekend, on the eve of the jury retiring to consider its verdict, may have handed Chauvin's defense grounds for appeal and the turning over of any guilty verdict. The judge on Monday said 'I wish elected officials would stop talking about this case.'

The White House also has stood by Waters.

'The congresswoman has provided further clarification of her own remarks and I would certainly point you to that,' Psaki said on Tuesday.


Voir la vidéo: McDonalds de Hong Kong suspenden la venta de nuggets